Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Des Volkswagen « non officielles » vendues en France

Dans Economie / Politique / Marché

Julien Bertaux

Volkswagen indique que des modèles destinés au marché chinois ont été revendus en Europe et notamment en France. Problème, ils ne sont pas homologués, la garantie et l’entretien ne sont pas non plus pris en charge par le réseau de la marque.

Des Volkswagen uniquement construites pour le marché chinois ont été importées en Europe.
Des Volkswagen uniquement construites pour le marché chinois ont été importées en Europe.

« Volkswagen vous informe qu'un certain nombre des modèles de la gamme Volkswagen produits en Chine ont été importés sur les marchés européens par des voies non officielles. Toutes les demandes de service et d'entretien, y compris la garantie, ne peuvent être prises en charge par les concessionnaires Volkswagen agréés du réseau français. De plus, Volkswagen France et son réseau de concessionnaires ne peuvent pas fournir aux clients des pièces d'origine Volkswagen pour des modèles qui sont uniquement vendus en Chine. »

Voici une partie du message publié par la marque sur son site internet. On découvre ainsi que des modèles ont été importés depuis la Chine par des canaux non officiels en Europe et en France. La marque se dégage ainsi de toute responsabilité concernant ces véhicules. En plus de la perte de la garantie et le refus de Volkswagen de les entretenir, ils ont été construits uniquement pour les conditions du marché chinois, et ne sont donc pas homologués pour d’autres marchés. Ils ne disposent pas d’une approbation de type européenne et d’un certificat de conformité (CoC). Sans ce document, il est impossible d’immatriculer de façon légale le véhicule en question.

Un cas déjà recensé en Allemagne

La marque conseille de s’adresser à des concessionnaires agréés du réseau Volkswagen France et d’éviter les canaux non officiels. Si ce fait est nouveau en France, un cas a déjà été recensé en Allemagne avec une vingtaine d’ID.6. Ce modèle, non vendu en Europe, était proposé par le réseau de la marque ! Le vendeur pensait certainement faire de belles marges, sauf que VW l’a traîné en justice en exigeant la destruction des voitures.

À l’heure à laquelle nous écrivons ces lignes, Volkswagen France n’a pas encore communiqué les modèles concernés et le volume d’unités que cela peut représenter, ni comment ses Volkswagen ont pu atterrir en France. Il est simplement indiqué que sont notamment concernées les séries spéciales ID. Life Max.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Volkswagen

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire