Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

The beast : l'autre engin blindé du débarquement

Dans Economie / Politique / Personnalités

Michel Holtz

Cadillac One, surnommée the beast est la voiture blindée et officielle de Joe Biden. Elle était cette semaine aux cérémonies de commémoration des 80 ans du débarquement et n'a pas fait pâle figure aux côtés des blindés militaires.

les deux Cadillac One en service le jour de l'investiture de Joe Biden en 2021
les deux Cadillac One en service le jour de l'investiture de Joe Biden en 2021

Elle ressemble à une Cadillac, mais il est inutile de fouiller dans le catalogue de la marque américaine pour tenter de s’en offrir une. Car l’auto qui transporte Joe Biden, comme elle a eu à son bord Donald Trump et Barack Obama, a été fabriquée à deux exemplaires seulement, et elles étaient en France cette semaine, à l’occasion des 80 ans du débarquement en Normandie. 

Mais l’on ne sait officiellement que très peu de choses de ce modèle présidentiel ultra-blindé qui n’a même pas de nom. Alors on lui a octroyé deux surnoms. On l’appelle Cadillac One, en hommage à Air force One (l'avion présidentiel), mais aussi the beast (la bête) tellement l’auto est redoutable pour ceux qui essaient d’attenter à la vie du chef d’État américain.

Pour tout le reste, c’est motus et bouche cousue de la part des services secrets américains qui n’ont jamais voulu livrer les spécifications techniques de cette voiture, et qui ont intimé l’ordre à son fabricant, General Motors, d’en faire autant, estimant que toute donnée pourrait aider d’éventuels agresseurs.

9 tonnes de blindage supposées.
9 tonnes de blindage supposées.

C’est sans compter sur la presse américaine et ses limiers qui, depuis des années, ont glané quelques renseignements sur the beast. On sait, évidemment, qu’il s’agit d’une Cadillac puisque GM a eu l’’autorisation d’y graver son logo. Pour le reste, ce ne sont que déductions et supputations.

96 km / h de vitesse maximum

Ainsi, Cadillac One serait en réalité construit sur une base de GMC Topkick, un énorme pick-up de plus de 4 tonnes. Son moteur serait lui aussi celui du monstre en question : un diesel Duramax de 6,6 l dont on ignore la puissance. Toujours est-il que l’auto, après blindage, atteindrait 9 tonnes et, malgré un 0/100 km/h suffisamment important pour se dégager rapidement de toutes les situations d’urgence, plafonnerait à 96 km/h, tout en consommant la bagatelle de 34 l / 100 km.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Le GMC Topkick qui aurait servi de base pour the beast.
Le GMC Topkick qui aurait servi de base pour the beast.

Mais le plus important tient dans sa résistance à toutes les turpitudes qui peuvent guetter l’hôte de la Maison blanche dans l’exercice de ses fonctions. The beast serait recouvert d’une carrosserie en acier blindé de 20 cm d’épaisseur au niveau des portes et de 12,5 cm pour les autres éléments. Les vitres de l’engin, évidemment blindées, seraient tellement épaisses que Barack Obama expliquait que ce n’était même pas nécessaire d’en agrémenter la voiture, puisqu’il ne voyait pas à travers et qu’il était obligé de maintenir la lumière allumée, tellement l’habitacle était sombre.

Bientôt une version électrique de the beast ?

Pourtant, ce bunker roulant, dont les pneus en kevlar permettent de rouler même lorsqu’ils sont à plat, commence à accuser son âge. Conçu en 2009, il est temps de le réformer, même s’il est constamment révisé, amélioré, et qu’au fond, il n’a pas trop de kms.

L’heure de sa retraite étant sur le point de sonner, Joe Biden a exprimé un souhait : que the beast 2 puisse être électrique. Chez GM on a ce qu’il faut, avec le Hummer Ev3X, une bête électrique de 835 ch et d’un poids de plus de 4 tonnes. Mais les services secrets sont réticents. Ils souhaitent que l’auto puisse faire le plein rapidement, ce qui n’est pas encore le cas du gros 4x4. Et quand il s’agit de la sécurité du président, ce n’est pas le président qui décide.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Cadillac

Toute l'actualité

Forum Cadillac

Commentaires ()

Déposer un commentaire