Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Essai - Renault Clio dCi 100 (2024) : la poussière sous le tapis

Dans Nouveautés / Restyling

Alexandre Bataille

La voiture la plus vendue en France est l’une des rares citadines polyvalentes à conserver une offre diesel. Reléguée au rang d’entrée de gamme, la Clio dCi 100 a-t-elle encore un intérêt ?

Essai - Renault Clio dCi 100 (2024) : la poussière sous le tapis

Le restylage de la Clio opéré au printemps dernier semble avoir porté ses fruits puisque la citadine de Renault vient de récupérer son titre de voiture la plus vendue en France en 2023, devant la Peugeot 208 et la Dacia Sandero, avec 97 471 exemplaires. Les évolutions principalement cosmétiques s’accompagnent en ce début d’année 2024 d’une réorganisation de la gamme. Le constructeur a réparti ses nombreuses motorisations (essence, GPL, diesel et hybride) à travers trois finitions : Evolution, Techno et Esprit Alpine.

Essai - Renault Clio dCi 100 (2024) : la poussière sous le tapis
Essai - Renault Clio dCi 100 (2024) : la poussière sous le tapis

L'âge d'or de la Clio diesel est révolu. Le dCi 100 est uniquement disponible en finition d'accès, équipée d'un bouclier standard et de jantes tôle de 16''. (nb : les jantes alliage photographiées ici ne sont pas disponibles en option, il s'agit d'un accessoire). Bon point, elle conserve la nouvelle signature lumineuse.


La motorisation 1.5 dCi de 100 ch, modifiée à de nombreuses reprises pour répondre aux nouvelles normes de pollution, est toujours au catalogue. Une rareté à l’heure actuelle sur le segment des citadines polyvalentes où la tendance est à l’abandon du diesel. Comme si l’on mettait la poussière sous le tapis, Renault cache pratiquement la présence de cette motorisation politiquement incorrecte en la proposant exclusivement avec la version d’accès "Evolution", facturée tout de même 22 000 €.

Malgré une planche de bord en plastique dur (les autres finitions ont droit à du plastique moussé), la qualité de présentation est bonne.
Malgré une planche de bord en plastique dur (les autres finitions ont droit à du plastique moussé), la qualité de présentation est bonne.

Ainsi la Clio n’a pas droit aux raffinements des versions hybrides et essence. La citadine doit se contenter de jantes tôle de 16’’, d’un bouclier standard et faire l’impasse sur les chromes. Rien de rédhibitoire en soi, puisqu’elle conserve la nouvelle signature lumineuse en forme de flèche et la calandre à damiers. A bord, en revanche, cette finition Techno offre le minium syndical. A commencer par le démarrage à la clé (!) et un bon vieux frein à main mécanique. Le tour du propriétaire se poursuit avec une instrumentation numérique de petit format et un écran multimédia du même tonneau. A savoir 7’’.

Impossible de bénéficier du démarrage sans clé avec le diesel.
Impossible de bénéficier du démarrage sans clé avec le diesel.
L'écran multimédia ne dépassera pas 7''. Malgré quelques lenteurs, il s'avère simple d'utilisation.
L'écran multimédia ne dépassera pas 7''. Malgré quelques lenteurs, il s'avère simple d'utilisation.

Il bénéficie des connectivités Android et Carplay. La navigation est proposée en option (400 €) ou sur les finitions supérieures. L’interface est claire mais assez peu réactive. Malgré une coiffe de planche de bord en plastique dur dans cette finition d'entrée de gamme (les autres versions ont droit à du plastique moussé), la présentation est de bonne qualité. Le volant en similicuir, le bandeau gris moussé et les revêtements en tissu font cossus. S’il vous venait à l’idée d’enrichir l’équipement, il faudra oublier le diesel car le catalogue des options est mince comme un sandwich SNCF : roue de secours temporaire (200 €), pack navigation (400 €) et pneus 4 saisons (200 €). L’âge d’or du diesel est bel et bien révolu.

Crit'Air 2, pas de malus et une sobriété record

A ce propos, c’est toujours le bon vieux 1.5 dCi (K9K) qui se charge d’animer la petite Française. Modifié à de nombreuses reprises pour répondre aux normes de pollution, il est renommé « dCi » et propose une puissance unique de 100 ch. Il intégre toujours un système de réduction catalytique sélective (SCR) fonctionnant à l’aide d’AdBlue. Il est ici associé à une boîte mécanique à 6 rapports offrant un maniement agréable. Ce diesel civilisé sait se faire oublier dans toutes les situations, à bas régime comme en charge, il fait preuve de discrétion et de souplesse. Le conducteur peut aussi compter sur une belle réserve de couple (260 Nm) pour jouir d’une conduite dynamique. Les accélérations sont vigoureuses et les relances solides. Vous n’aurez même pas besoin de tomber un rapport, tant le 1.5 reprend bas. En somme, vous ne serez jamais en déficit de puissance.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Boîte mécanique imposée avec la Clio dCi 100.
Boîte mécanique imposée avec la Clio dCi 100.
Le 4 cylindres est équipé d'un système SCR qui nécessite des ajouts périodiques d'ADblue.
Le 4 cylindres est équipé d'un système SCR qui nécessite des ajouts périodiques d'ADblue.

Clou du spectacle : sa consommation. Au terme d’un essai de 500 km, réalisé sur un parcours mixte comprenant de la ville, des routes secondaires et une belle portion d’autoroute, nous avons observé une moyenne de 5,1l/100 km. A cette soif mesurée, il convient d’ajouter des rejets de CO2 très bas (110 g de CO2/km) qui lui permettent d’échapper au malus écologique. Malheureusement vu son statut, cette Clio ne peut prétendre à mieux qu’une vignette Crit’Air 2, dont l’accès à certaines ZFE-m, sera restreint potentiellement en 2028 (ex Lyon et Paris). Si vous êtes amenés à rouler de longues distances régulièrement, cette offre peut convenir. Il faudra en revanche aligner les kilomètres, car la Clio GPL s’avère tout aussi intéressante. Cette dernière également (et uniquement) disponible en version d’entrée de gamme est facturée 20 300 €.

En ville, sur route ou autoroute, la Clio est à l'aise sur tous les terrains avec en prime une consommation en carburant ridiculement basse.
En ville, sur route ou autoroute, la Clio est à l'aise sur tous les terrains avec en prime une consommation en carburant ridiculement basse.

Pas d'évolution côté châssis avec le restylage. La Clio fait toujours preuve d'un excellent compromis confort/dynamisme. Elle filtre extrêmement bien les inégalités de la route sans faire de compromis sur le maintien de caisse. Le comportement routier est digne du segment supérieur, tant le confort, l’adhérence et le silence de fonctionnement sont au rendez-vous. La Française reste solidement campée sur ses appuis et offre une assiette plate durant les transferts de masse. Dommage, la direction à assistante électrique aseptise les sensations au volant et le freinage délivre un peu trop de mordant, mais de manière générale Renault signe ici une voiture homogène.

Seule déception, l'espace pour les jambes à l'arrière. Au delà d'1,80m, les genoux touchent.
Seule déception, l'espace pour les jambes à l'arrière. Au delà d'1,80m, les genoux touchent.
Le coffre est l'un des plus vaste de la catégorie avec 300 litres, une belle profondeur et un plancher modulable.
Le coffre est l'un des plus vaste de la catégorie avec 300 litres, une belle profondeur et un plancher modulable.

A vivre, la Clio est plutôt une bonne élève, privilégiant toutefois les bagages avec un grand coffre de 300 litres. Les passagers arrière ont de la place aux épaules, un peu moins pour les jambes, et la ligne de caisse qui remonte donne un petit sentiment d'être engoncé.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,05 m
  • Largeur : 1,79 m
  • Hauteur : 1,44 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 300 l / 1 069 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 6 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 : 109 g/km
  • Bonus / Malus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Avril 2019

* pour la version V (2) 1.5 DCI 100 EVOLUTION.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (30)

Mots clés :

SPONSORISE

Essais Citadine

Fiches fiabilité Citadine

Achetez votre Renault Clio

En neuf avec PromoNeuve

Votre Renault Clio neuve moins chère avec Promoneuve : jusqu'à 18% de remise

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire