Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

« Citroën n’a plus peur d’être considéré comme un concurrent direct de Dacia »

Dans Economie / Politique / Industrie

Julien Bertaux

Avec l’arrivée de la dernière petite C3 et du prochain SUV urbain C3 Aircross, Citroën compte bien chercher des poux dans la tête de Dacia, augmenter ses volumes de vente et atteindre 5 % de part de marché en Europe.

Citroën compte sur sa C3 pour augmenter ses parts de marché en Europe.
Citroën compte sur sa C3 pour augmenter ses parts de marché en Europe.

Affichée à partir de 14 990 € en version thermique et moins de 20 000 € (bonus compris) en électrique, la nouvelle C3 compte bien se faire une place de choix sur le marché européen. Ainsi positionnée, la ë-C3 vient mordre sur les plates-bandes de la Dacia Spring. Une comparaison que Citroën assume dorénavant.

Lors des essais presse de la citadine, le patron de la marque Thierry Koskas, a déclaré auprès de nos confrères d’Automotive News Europe que « Citroën a affiné son positionnement sur le marché pour se concentrer sur l’offre de voitures confortables, pratiques et abordables », et ensuite de préciser que « la marque n’avait plus peur d’être considérée comme une concurrente directe de Dacia ». Ce qu’il indique être autrefois « tabou » est désormais assumé.

Grâce notamment au duo de C3/ë-C3 et au prochain SUV urbain C3 Aircross qui pourra accueillir jusqu’à sept passagers et venir ainsi chatouiller un certain Dacia Jogger, Citroën vise une part de marché de 5 % en Europe contre un peu moins de 4 % actuellement.

La marque est confiante puisque les ventes de ses modèles ont augmenté de 13 %, lorsque le marché était en croissance de 6,5 %. Citroën se positionne comme la troisième marque du groupe Stellantis sur le Vieux Continent.

L'importance des véhicules utilitaires

La petite C3 est cruciale pour la firme puisque le modèle actuel représente près de la moitié des ventes, une part considérable. Toutefois, cela ne semble pas inquiéter M. Koskas qui compte aussi sur les véhicules utilitaires pour croître. À ce jour, 30 % des Citroën vendus sont des VU. Surtout, le patron compte sur le retour des moteurs thermiques sous le capot du Berlingo pour voir ses ventes reprendre des couleurs. Le passage au purement électrique début 2022 a eu des répercussions loin d’être négligeables : 27 000 ventes en 2021 contre 13 000 en 2023.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Thierry Koskas fonde aussi ses espoirs sur le prochain C5 Aircross, aussi disponible en électrique, et les restylages des C4 et C4 X qui interviendront l’année prochaine.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Citroen

Toute l'actualité

Forum Citroen

Achat ds3

Par Ansh13 le 21/05/2024 à 16:43

Commentaires ()

Déposer un commentaire