Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Le scandale des airbags défectueux continue avec deux nouveaux cas mortels

Dans Economie / Politique / Industrie

Julien Bertaux

Une nouvelle enquête est ouverte pour deux cas mortels, sur des modèles Toyota et Ford, survenus en Guadeloupe il y a quatre ans.

Le scandale des airbags défectueux continue avec deux nouveaux cas mortels

Depuis deux jours, les airbags font la une de l’actualité. Après le rappel sur les Citroën C3 et DS 3 qui concernent tout de même plus d’un demi-million de véhicules, avec les soucis que cela pose auprès des propriétaires mais aussi en après-vente, une sombre affaire entache à nouveau cet équipement prévu initialement pour sauver des vies.

D’après nos confrères du Figaro, deux nouveaux cas mortels au volant d’une Toyota et d’une Ford survenus en 2020 pourraient être causés par des airbags défectueux. « Nous venons de saisir le juge d’instruction de ces deux autres homicides involontaires avec une Toyota et une Ford équipées d’airbags Takata » indique Caroline Calbo, procureure de la République de Pointe-à-Pitre.

Cette affaire s’ajoute à celui à d’autres cas similaires. En juin 2023, une information judiciaire a été ouverte au Tribunal de Basse-Terre pour les mêmes motifs. De plus, deux enquêtes préliminaires sont en cours en Guyane, cette fois-ci sur des Nissan.

La cause récurrente, provenant des airbags Takata, provient du gaz employé. Celui-ci se dégrade avec le temps et notamment lorsqu’il rencontre un climat humide et chaud. Lors de leur déclenchement, les coussins peuvent projeter des débris métalliques sur les occupants.

La peur gagne du terrain

Depuis l’officialisation du rappel de Citroën et DS qui précise noir sur blanc de cesser de conduire sa voiture, la peur gagne du terrain. Certains propriétaires n’osent plus prendre le volant ou d’autres utilisent leur voiture uniquement pour les trajets indispensables. Ces cas de décès vont alimenter, à juste titre, la crainte des automobilistes.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Depuis plusieurs années déjà, les constructeurs lancent régulièrement des campagnes de rappel concernant les airbags Takata, équipementier qui a disparu en 2017. BMW, Citroën, DS, Mazda, Mercedes Seat, la liste des véhicules concernés est longue comme le bras, mais il n'est pas possible à ce jour de connaître le nombre exact d’exemplaires potentiellement impliqués.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Toyota

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire