Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Et si les jeunes qui votent pour le RN étaient aussi ceux qui roulent le plus ?

Dans Economie / Politique / Politique

Michel Holtz

L'INFO DU JOUR - A priori, la question paraît farfelue. Pourtant, la très sérieuse étude de l’institut Terram, réalisée avec l’Ifop, démontre, chiffres à l’appui, que les jeunes ruraux sont à la fois ceux qui roulent le plus et qui sont les premières victimes de la mobilité trop chère, ce qui les pousse au vote extrême.

Les jeunes ruraux qui passent plus de deux heures par jour dans leur habitacle votent pour l'extrême droite à 49%.
Les jeunes ruraux qui passent plus de deux heures par jour dans leur habitacle votent pour l'extrême droite à 49%.

Le constat est sans appel : plus le temps passé chaque jour par les jeunes ruraux en voiture augmente, plus leur vote pour le RN fait de même. Ainsi, les moins de 29 ans, qui passent moins de 30 minutes quotidiennes au volant sont 34 % à avoir voté Marine Le Pen à la dernière présidentielle. Ceux qui sont coincés entre une et deux heures chaque jour dans leur habitacle ont donné leur suffrage à la candidate RN pour 42% d'entre eux. Quant aux jeunes qui passent plus de deux heures chaque longue journée en voiture sont carrément 49% à voter dans ce sens.

Évidemment, ce constat réalisé par l’institut Terram avec l’Ifop auprès de 2 039 personnes, prend uniquement en compte les orientations électorales des jeunes sondés lors de la présidentielle de 2022. Mais comment en serait-il autrement aujourd’hui ? Car l’institut le note : l’une des raisons de ce vote radical est liée à l’automobile, et à « l’absolue nécessité de posséder une voiture » en zone rurale. Elle est indispensable pour travailler, se ravitailler, tisser des relations sociales et se distraire. Pour vivre en somme.

Ils ont peur de perdre leur emploi s'ils perdent leur voiture.

Or, toujours selon l’étude, les jeunes de 18 à 29 ans qui vivent dans des communes très peu denses dépensent, en moyenne, 478 euros par mois pour leur voiture, ce qui, étant donné des salaires souvent bas, parce qu’ils débutent et/ou parce qu’ils sont moins diplômés que les urbains, est gigantesque. De plus, ils affirment, à 67%, avoir peur de perdre leur travail s’ils perdent leur mode de transport. Impossible donc de se passer de la bagnole.

Réparations, pièces, assurance, carburant et achat : tous les postes du budget automobile ont explosé.
Réparations, pièces, assurance, carburant et achat : tous les postes du budget automobile ont explosé.

En ajoutant à ces contraintes les hausses du prix des voitures, de leur entretien, celle du carburant, des assurances et le durcissement du contrôle technique, on obtient un cocktail explosif : celui d’un vote massif des jeunes ruraux pour l’extrême droite lors de la dernière élection européenne. Des jeunes qui se sentent pris au piège, coincés et dans l’incapacité de changer de moyen de transport, puisqu’ils affirment, à 62%, être mal desservis par les trains ou même des services d’autocars.

Le carburant en première ligne dans le programme du RN

Cette étude n’a certainement pas échappé aux cadres du RN qui misent une grande part de leur programme sur l’automobile, de la renationalisation des péages en passant par l’assouplissement des radars, l’opposition à la voiture électrique et, surtout, la baisse du prix des carburants. Cette dernière mesure figure d’ailleurs à la première ligne du premier tract de la campagne pour les législatives du parti.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Mais si le RN se préoccupe du sort des jeunes et moins jeunes automobilistes ruraux plus que d’autres partis, il ne dit rien, ou très peu, sur les moyens (colossaux) qu’il compte mettre en œuvre pour financer son amour de la bagnole pas chère, ou même des transports alternatifs.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs