Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Commentaires - Europe et Chine : le double jeu des constructeurs de chez nous 

Michel Holtz

Europe et Chine : le double jeu des constructeurs de chez nous 

Déposer un commentaire

Par

Et oui l'arroseur arrosé. Le retour de bâton bien mérité de nos constructeurs nationaux qui ont delocalisé comme des porcs durant 25 ans. La fameuse époque de mise en concurrence sur la productivité tant vante par l'Europe. Pour parler d'une crémerie que je connaissais bien, Renault, regardez les volumes de production en France début 2000 versus 2024. Idem en R&D je le redis, le technocentre a perdu plus de 4000 salariés en 10 ans et en parallèle l'équivalent en Inde est passé de 0 à 3500 :-)). Et apres ça on va nous faire des pubs sur le soi disant produit dans notre manufacture en France (ça fait mieux que de dire "Usine") loll la com par contre ça y va chez le losange. Je mets au même rang ex PSA qui par le biais de Gille Leborgne la delocalisation de la R%D a été son ptit bébé (et accentué chez Renault depuis son arrivée en 2020). Allez bon chance et à dans 10ans pour relever les compteurs.

Par

En réponse à Chil

Et oui l'arroseur arrosé. Le retour de bâton bien mérité de nos constructeurs nationaux qui ont delocalisé comme des porcs durant 25 ans. La fameuse époque de mise en concurrence sur la productivité tant vante par l'Europe. Pour parler d'une crémerie que je connaissais bien, Renault, regardez les volumes de production en France début 2000 versus 2024. Idem en R&D je le redis, le technocentre a perdu plus de 4000 salariés en 10 ans et en parallèle l'équivalent en Inde est passé de 0 à 3500 :-)). Et apres ça on va nous faire des pubs sur le soi disant produit dans notre manufacture en France (ça fait mieux que de dire "Usine") loll la com par contre ça y va chez le losange. Je mets au même rang ex PSA qui par le biais de Gille Leborgne la delocalisation de la R%D a été son ptit bébé (et accentué chez Renault depuis son arrivée en 2020). Allez bon chance et à dans 10ans pour relever les compteurs.

   

On parle de la Chine, l'Inde ne menace pas l'Europe, c'est juste une opportunité ...

Les Allemands ont des usines, des centres de recherche et de grosses parts de marché (en baisse ...) en Chine ...

Mais Renault, ils ont quoi en Chine ? ... rien !

Alors oui, ils se sont internationalisés, mais très insuffisamment, et ça reste un "pauvre" constructeur Européens, qui produit principalement en Europe, de l'Espagne à la Turquie ...

Stellantis est déjà un peu plus implanté en Chine, et les Allemands, là oui, c'est "je te tiens, tu me tiens, par la barbichette ..." :brosse:

Par

L’hyper-hypocrisie de Stellantis est une référence en la matière. Délocalisation des marques nationales (italiennes) pour y implanter la production d’une voiture (voiturette) chinoise.

Par

Ceux qui ont le plus à perdre sont les allemands, très dépendants du marché chinois. On comprend dès lors qu'ils soient vent debout contre toute décision politique qui pourrait leur créer des difficultés supplémentaires sur le marché chinois. :bah:

Mais ont ils raison ? Petit à petit les chinois privilégient les marques locales et la part de marché de VW en Chine diminue. Skoda y à même disparu si je ne me trompe. Ce n'est sans doute pas l'annulation d'une mesure protectionniste en Europe qui changerait le tournant des choses.

Pire, ne pas chercher à protéger nos marchés locaux conduirait à une double peine : invasion des autos chinoises (quand ils se décideront à vendre bien moins cher que nous), disparition ou rachat des marques européenne par les chinois quand elles seront aux abois...

Cela a déjà commencé dans les années 2000 : Saab, Rover, MG, Volvo sont déjà tombées dans l'escarcelle des chinois. Mercedes, Smart et Renault sont également aujourd'hui en partie sous influence chinoise jusqu à 50%!

Alors, faut il renoncer à protéger le marché européen pour faire plaisir aux puissants constructeurs automobiles allemands ? :confused:

Par

D'un coté on à une Union qui veut ouvertement faire disparaitre l'automobile ... ou du moins l'automobile dite individuelle. Elle considère que c'est incompatible avec l'urbanisme de demain et le développement de l'Union. En gros la voiture est néfaste.

L'issue pour les entreprises qui produisent de automobile individuelle est donc bien de préparer leur retrait du marché européen, pour aller chercher de la croissance ailleurs. La cible ce sont les PVD, avec population massive, et classe moyenne suffisamment "arrivée" pour s'offrir la liberté lié à l'automobile.

Il n'y a pas de schizophrénie de la part des constructeurs, juste une transition pas évidente à mener. Migrer sa production et sa chalandise, de pays riches dans lesquelles elle était dans un parfaite zone de confort vers des PVD en rattrapage, avec lesquels la relation n'est pas particulièrement chaleureuse c'est un défi.

A mon sens la schizophrénie est bien plus présente dans les institutions de l'UE ... qui suivent des délires quasi messianique ... à se point décaler du concret que rapidement le réel va les percuter. On voit pas vraiment comment dans une Union en contraction économique tous les projets délirants et couteux pourraient ne pas sombrer.

 

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Par

L'article ne réduit pas la menace Chinoise, soulignons cette objectivité ! Car en la matière (les VE) les plus actifs sont ... américains - alors qu'ils ont jamais cassés des briques en thermiques chez nous en un siècle.

Par

L'article ne réduit pas la menace Chinoise... AUX VE

Par

Je crois surtout que l'Europe et les constructeurs Européen, veulent continuer à vendre et produire en Europe, quitte à passer par la case délocalisation en Europe de l'est .... comme c'est déjà le cas

Toyota produit et vend en Europe, c'est une bonne chose, le but, est surtout d'inciter les Chinois à produire sur notre sol, si ils veulent accéder à notre marché, ce sera plus sain pour tous le monde ... ( exemple : BYD en Hongrie)

Après tous, c'est ce que font les Allemands avec leurs nombreuses implantations sur sol Chinois.

Bref, limiter la venue des Portes Container Asiatique est une nécessité, on s'est un peu trop aller à la facilité, on a vu le résultat avec le COVID et le CONsommateur est autant responsable que les constructeurs ... il faut inverser ce mouvement :bien:

Je le répète, il ne s'agit en revanche pas de bloquer les investissement Chinois sur sol Européen, au contraire ...

Par

on s'en tape on a tous acheté dachiasse quand c'était pas cher..

on achetera chinois..

merci macron!!

de nous tondre..!!

Par

En réponse à gignac-31

on s'en tape on a tous acheté dachiasse quand c'était pas cher..

on achetera chinois..

merci macron!!

de nous tondre..!!

   

T'es tondu à quel niveau ??? :ange:

Par

"Ainsi, donc, alors que les marques occidentales sont vent debout contre leurs confrères chinois, elles reculent à la moindre menace de sanction"

Et depuis quand ce sont les entreprises qui décident de la politique et de la stratégie économique d'un pays ?

Par

En réponse à smartboy

Ceux qui ont le plus à perdre sont les allemands, très dépendants du marché chinois. On comprend dès lors qu'ils soient vent debout contre toute décision politique qui pourrait leur créer des difficultés supplémentaires sur le marché chinois. :bah:

Mais ont ils raison ? Petit à petit les chinois privilégient les marques locales et la part de marché de VW en Chine diminue. Skoda y à même disparu si je ne me trompe. Ce n'est sans doute pas l'annulation d'une mesure protectionniste en Europe qui changerait le tournant des choses.

Pire, ne pas chercher à protéger nos marchés locaux conduirait à une double peine : invasion des autos chinoises (quand ils se décideront à vendre bien moins cher que nous), disparition ou rachat des marques européenne par les chinois quand elles seront aux abois...

Cela a déjà commencé dans les années 2000 : Saab, Rover, MG, Volvo sont déjà tombées dans l'escarcelle des chinois. Mercedes, Smart et Renault sont également aujourd'hui en partie sous influence chinoise jusqu à 50%!

Alors, faut il renoncer à protéger le marché européen pour faire plaisir aux puissants constructeurs automobiles allemands ? :confused:

   

L'Allemagne a produit=fabriqué sur son sol 6 000 000 de véhicules en 2023. Ce pays est exportateur net en matière d'autos .

Peut-on imaginer le nombre de foyers que ces usines de fabrication d'automobiles font vivre ?

Le pays a eu l'intelligence de ne pas délocaliser l'entièreté de sa production , on ne peut pas lui demander du jour au lendemain de lâcher le proie pour l'ombre et quiconque de censé réagirait de la même manière dans pareille situation.

Sans compter les nombreux pays d'

Par

En réponse à VW n1

L'Allemagne a produit=fabriqué sur son sol 6 000 000 de véhicules en 2023. Ce pays est exportateur net en matière d'autos .

Peut-on imaginer le nombre de foyers que ces usines de fabrication d'automobiles font vivre ?

Le pays a eu l'intelligence de ne pas délocaliser l'entièreté de sa production , on ne peut pas lui demander du jour au lendemain de lâcher le proie pour l'ombre et quiconque de censé réagirait de la même manière dans pareille situation.

Sans compter les nombreux pays d'

   

...d'Europe qui fabriquent pour le compte des marques allemandes .

Par

En réponse à F18Hornet

L’hyper-hypocrisie de Stellantis est une référence en la matière. Délocalisation des marques nationales (italiennes) pour y implanter la production d’une voiture (voiturette) chinoise.

   

hypocrisie ???

stellantis est ACTIONNAIRE de leapmotor..... donc si tu veux....c est un peu leur boîte.

Renault ??? eux se sont vendu à la Chine pour pas fermer le losange !!!!

hypocrisie oui ... mais de quelle côté elle est là plus forte ??? sûrement pas du côté stellantis... non.

Par

En réponse à titeuf380

hypocrisie ???

stellantis est ACTIONNAIRE de leapmotor..... donc si tu veux....c est un peu leur boîte.

Renault ??? eux se sont vendu à la Chine pour pas fermer le losange !!!!

hypocrisie oui ... mais de quelle côté elle est là plus forte ??? sûrement pas du côté stellantis... non.

   

Encore n'importe quoi, Stellantis a une part de son business en Chine, avec des implantations en Chine, va regarder les rapports financier de Stellantis, tu apprendras si tu les comprends, que la rentabilité de Stellantis en Asie est supérieur à celle de l'Europe ... d'où leur dépendance à la Chine ...

Pour l'instant, Renault en Chine = 0, et HORSE est une coentreprise pour vendre de moteurs dans les marchés émergents, en aucun cas il ne s'agit d'une implantation de Renault en Chine ou une vente de Renault à GELLY, ce sont surtout les autres marchés qui sont visés avec GEELY, c'est même intelligent, ils ne sont pas réellement concurrents sur leurs marchés domestiques ( comme PSA et Renault), et vont s'allier sur les autres machés où le thermique continuer de croitre ... :bien:

Par

En réponse à franpir21

"Ainsi, donc, alors que les marques occidentales sont vent debout contre leurs confrères chinois, elles reculent à la moindre menace de sanction"

Et depuis quand ce sont les entreprises qui décident de la politique et de la stratégie économique d'un pays ?

   

Depuis toujours:

tu crois vraiment qu'un député fraîchement nommé propose des lois qui le dépasse juste dans l'intitulé... sans qu'on lui dicte ce qu'il doit dire ou penser?

Tu crois vraiment qu'un 1er ministre ado, fraîchement nommé, qui est resté 2 mois à l'Éducation (bilan: à bas l'abaya), prend des décisions sur tel ou tel sujet qui le dépassent... qui le surpassent.

La preuve, ça ne communique qu'en éléments de langage. Rien de spontané. Rien de sincère.

Et je me tape que ce soit la droite ou la gauche c'est pareil.

Quand, dans ta ville, on construit un rond point ou qu'on aménage une nouvelle voie... c'est pour faciliter la vie d'une entreprise. JAMAIS pour le bien des concitoyens.

Quand (tu verras que ça arrive très souvent) telle ou telle rue passe en sens unique, ça n'est rarement pour faciliter la circulation... mais bien pour t'obliger à passer devant un commerce bien précis ou le centre ville.

Prend, pour exemple très concret, un Disneyland. On construit des nouvelles routes, des autoroutes et une gare RER... Et tant mieux vu le monde que ça draine.

Tu vois bien que ça n'est QUE l'Économie qui fait nos politiques.

D'ailleurs tous les scandales viennent de là.

Par

En réponse à ChatMallow

Depuis toujours:

tu crois vraiment qu'un député fraîchement nommé propose des lois qui le dépasse juste dans l'intitulé... sans qu'on lui dicte ce qu'il doit dire ou penser?

Tu crois vraiment qu'un 1er ministre ado, fraîchement nommé, qui est resté 2 mois à l'Éducation (bilan: à bas l'abaya), prend des décisions sur tel ou tel sujet qui le dépassent... qui le surpassent.

La preuve, ça ne communique qu'en éléments de langage. Rien de spontané. Rien de sincère.

Et je me tape que ce soit la droite ou la gauche c'est pareil.

Quand, dans ta ville, on construit un rond point ou qu'on aménage une nouvelle voie... c'est pour faciliter la vie d'une entreprise. JAMAIS pour le bien des concitoyens.

Quand (tu verras que ça arrive très souvent) telle ou telle rue passe en sens unique, ça n'est rarement pour faciliter la circulation... mais bien pour t'obliger à passer devant un commerce bien précis ou le centre ville.

Prend, pour exemple très concret, un Disneyland. On construit des nouvelles routes, des autoroutes et une gare RER... Et tant mieux vu le monde que ça draine.

Tu vois bien que ça n'est QUE l'Économie qui fait nos politiques.

D'ailleurs tous les scandales viennent de là.

   

"Quand, dans ta ville, on construit un rond point ou qu'on aménage une nouvelle voie... c'est pour faciliter la vie d'une entreprise. JAMAIS pour le bien des concitoyens."

Ah bin là, bienvenue à démagoland, en général c'est sympa ce que tu racontes, mais l'anticapitalisme primaire, faut arrêter, je suis content de croiser la plupart des ronds points que je trouve sur ma route, et c'est toujours mieux qu'un feu, ça fait appel aux respect de tous, et ce n'est pas du à tel ou tel entreprise que ces ronds points ont été implantés.

Tu prends toutes les mairies et les préfets pour des pantins des entreprises ... ? :bah:

Faut arrêter Médiapart et LFI :biggrin:

Par

En réponse à totoecolo

"Quand, dans ta ville, on construit un rond point ou qu'on aménage une nouvelle voie... c'est pour faciliter la vie d'une entreprise. JAMAIS pour le bien des concitoyens."

Ah bin là, bienvenue à démagoland, en général c'est sympa ce que tu racontes, mais l'anticapitalisme primaire, faut arrêter, je suis content de croiser la plupart des ronds points que je trouve sur ma route, et c'est toujours mieux qu'un feu, ça fait appel aux respect de tous, et ce n'est pas du à tel ou tel entreprise que ces ronds points ont été implantés.

Tu prends toutes les mairies et les préfets pour des pantins des entreprises ... ? :bah:

Faut arrêter Médiapart et LFI :biggrin:

   

Quand tu achètes une Nike Air à 150€ (ne me réponds pas que tu n'en portes pas) ET QUE TU SAIS PERTINEMMENT que, sortie d'usine, elle ne vaut que 5€...

Quand tu achètes un iPhone à 1500€ qui, sorti d'usine, ne vaut que 10€...

Il existe des milliers d'exemple. Bien sûr, on va te dire qu'il y a la TVA, les frais de ceci, les frais de cela. Ok.

Mais ça fait pas mal de marge surtout!

Comme pour nos chers voitures électriques qui sont vendues beaucoup plus chers qu'elles ne le devraient (pour financer la R&D? pas que!) mais, d'un coup, soudainement, toutes les marques arrivent à baisser le prix. Pas 500€ ou 1000€ de remise, hein!

Carrément 7000€ de baisse de prix. Du jamais vu! Ça veut dire quoi? Qu'il en reste encore pas mal; On ne travaille pas pour la gloire.

Revenons à nos chers Rond points... Si si, j'insiste!

Devine quoi, ton rond point est (après un appel d'offre non truqué, bien entendu) construit pour la somme de 150€. Tout comme le prouve le théorème de Nike dont je rappelle la formule 5€ => 150€... Oui, il ne vaut que 5€ à construire!!!

"Mais c'est beaucoup trop cher?"

- Comment ça, cher? C'est beaucoup plus pratique. Pas d'attente inutile à un feu rouge. Gain de temps. Blablabla

- Merci Monsieur le député. Au moins je sais que l'argent de nos impôts est bien dépensé.

Donc la collectivité payerait trop cher sans rien dire?

Disons plutôt que certains profiteront du gâteau en cadeaux, en nature, en un futur poste.

Et ton rond point, pour le construire, y a des gros camions qui ont tout détérioré les routes alentours.

T'inquiètes pas, on va les reconstruite. Devine quoi, avec tes impôts. Et un plus, on va reconstruire encore et encore puisqu'on va détériorer encore et encore.

Devine quoi, on va même (et ça arrive souvent) détériorer une route qu'on a reconstruit il y a un an... Sachant que l'aménagement du territoire ne décide pas en 3 jours. Ce sont des projets sur des années, des décennies.

Ceux qui prennent ces décisions le font délibérément.

Ils te disent que c'est un travail très contraignant, à plein-temps, plus de WE et mal payé par rapport au privé... et pourtant, c'est bizarre, ils s'y accrochent à ce taff.

À mon avis, ce qui les intéresse le plus c'est le réseau que ça crée.

Et plus tard, tu les retrouves à pantoufler (c'est le mot le plus important de ce long post.

Pantoufler, oui mais pas dans n'importe quelle entreprise. Une entreprise à qui ils ont rendu de bons et loyaux services.

Voilà ce que je dénonce. Je ne suis pas un anticapitaliste ou autre.

Je veux juste montrer (j'ai peut-être tord) que c'est bien l'Économie qui mène la politique.

Et le rôle du politicien est de te persuader qu'il fait ça pour ton bien. Pourquoi prend-il cette peine? Parce que c'est ton pognon.

Donc sous couvert de tout ce que tu veux, même des prétextes écologiques, on te fera gober ce que tu veux entendre pourvu que...

Accepterais tu que j'ouvre ton frigot et que, juste pour prendre la Mayo, je jette tout par terre, je casse tout, je pète la porte? Non.

Mais pour te rassurer, je te proposerai le nouveau Bosch et le plein de denrées livrées par le Market du coin.

- Ça fait cher pour de la Mayo?

- Oui, certes. Mais c'est une technologie basse consommation. En plus il est connecté avec ton smartphone.

- Ah top!

- Eh, c'est peut-être Bosch mais c'est made in France.

- Ah top de top.

- En plus, ça vous permet de faire le plein de denrées fraîches. Plus la peine de surveiller les dates de péremption...

- C'est génial. Je revoterai pour vous. Tenez, prenez mon porte-monnaie. Servez-vous!!!!

(En espérant qu'ils ne bousillent pas l'entrée ou la cour en livrant le frigot)

J'ai sûrement tord, peut-être ai-je raison? Mais, quoiqu'il arrive j'ai Thor.

J'ai même tous les Thor!!

Mon préféré Thor Ragnarok. Il est terrible.

J'ai même aimé Thor Love and Thunder.

Par

Dans les grandes lignes ce n'est pas faux, on sait très bien qu'il y a un immense écart entre le prix sortie usine "made in asia" et le prix de vente en France tous le monde le sait ...

Effectivement en France on "occupe les gens" pour une très grande partie, à défaut d'être productif, il y en a plein les entreprises et la fonction publique, ... dire cela pour moi est une porte ouverte ... je l'ai vu toute ma vie ... je suis gérant/actionnaire de ma propre entre prise désormais, je connais l'endroit et l'envers du décors ...

Mais, dans tous les cas, je ne voie pas en quoi la plupart des ronds points seraient inutiles, surpayés sans doute, comme à peux près tous, mais utile néanmoins :bien:

Par

"le sort du textile en devenant asiatique à 90%"

Pour le textile ce sont les industriels de la distribution : grandes surfaces, catalogues de vente par correspondance et chaines de magasins, qui ont pris l'habitude, au fur et à mesure de l'ouverture des frontières de délocaliser leurs productions vers les pays à la main d'oeuvre moins coûteuse et moins regardant sur l'âge des ouvriers.

ça a débuté dès les années 80 avec une délocalisation inter UE : France vers Italie, Espagne et même Belgique (le linge de maison, pour la fiscalité des entreprises) puis, dans les années 90 de la France vers Madagascar, la Tunisie mais aussi l'Inde, le Pakistan et le Bangladesh. Et après 2000 ce fut la Chine, le Vietnam ...

Vous avez la même chose avec le mobilier en bois : le vendeurs installés en France s'approvisionnent un peu en Europe et en France et beaucoup au Brésil dès les années 80 et principalement 90, puis au début des années 2000 les usines brésiliennes ferment leurs portes et sont délocalisées en Chine, parce que l'UE taxe les meubles provenant du continent américain, mais pas ceux venu d'Asie. :eek:

Par

Info du jour: Cherry s'est porté acquéreur de l'usine Nissan de Barcelone.

Par

pijo a anticipé la fin du bonus en france...

pijo sait que macron fait comme les allemands avec un temps de retard..

lemaire va devoir faire des économies!!

on sait le bonus social. a été arretté en 2 mois et a couté 660 millions.. 50 000 * 13 000!!

bref vous verrez il sera pas reconduit ou avec 5000 maxi !!

pijo va faire comme dacia..

avec sa spring.. vendre un piege electrique 19 000!!! qui vaut 7000 en chine.

une leap rebadgé!!

pour l'instant la spring souffre car pas de bonus dessus!!

mais elle retrouvera des couleurs dans un ou 2 ans quand y aura plus de bonus en france ou alors maxi 2000 balles au lieu de 4000!!

vous le savez à terme plus d'industrie auto en france..

tout sera fait en pologne comme le nouveau suv alfa..

voir en chine avec des leap rebadgées!!

Par

A votre avis, entre une voiture estampillée bleu-blanc-rouge, fabriquée à Grouffy en Pupu avec amour et de bon gros ouvriers bien de chez nous, et la même fabriquée en Chine 20% moins chère, le brave français, patriote, défenseur de son terroir et du "savoir faire français", il choisit quoi ??

Ben oui, il choisit les bridés : moins chère, mieux équipée et de toute façon, pour se traîner sur l'autoroute, ça suffit bien.

Un humain va TOUJOURS là ou est SON intérêt.

Il est programmé pour ça : question de survie et d'instinct de conservation.

C'est pour ça que le capitalisme est le seul système qui ait fonctionné : il respecte les fondamentaux de la nature humaine.

L'altruisme est une connerie new-age inventée pour tenter d'éviter qu'on se foute sur la gueule à coups de gourdins.

Mais les faits divers récents tendent à prouver que même avec la meilleure volonté du monde (et quelques lois), le naturel reprend très vite le dessus...

Par

En réponse à manu.lille

"le sort du textile en devenant asiatique à 90%"

Pour le textile ce sont les industriels de la distribution : grandes surfaces, catalogues de vente par correspondance et chaines de magasins, qui ont pris l'habitude, au fur et à mesure de l'ouverture des frontières de délocaliser leurs productions vers les pays à la main d'oeuvre moins coûteuse et moins regardant sur l'âge des ouvriers.

ça a débuté dès les années 80 avec une délocalisation inter UE : France vers Italie, Espagne et même Belgique (le linge de maison, pour la fiscalité des entreprises) puis, dans les années 90 de la France vers Madagascar, la Tunisie mais aussi l'Inde, le Pakistan et le Bangladesh. Et après 2000 ce fut la Chine, le Vietnam ...

Vous avez la même chose avec le mobilier en bois : le vendeurs installés en France s'approvisionnent un peu en Europe et en France et beaucoup au Brésil dès les années 80 et principalement 90, puis au début des années 2000 les usines brésiliennes ferment leurs portes et sont délocalisées en Chine, parce que l'UE taxe les meubles provenant du continent américain, mais pas ceux venu d'Asie. :eek:

   

Quand on achète un produit manufacturé, il me semble que le pays d'origine est clairement indiqué.

Non ?

Ce sont les consommateurs qui ont choisi.

Ça s'appelle "scier la branche sur laquelle on est assis".

Mais si le consommateur était intelligent, depuis le temps ça se saurait...(et je m'inclus bien volontiers dans cette affirmation peu flatteuse).

Par

En réponse à manu.lille

"le sort du textile en devenant asiatique à 90%"

Pour le textile ce sont les industriels de la distribution : grandes surfaces, catalogues de vente par correspondance et chaines de magasins, qui ont pris l'habitude, au fur et à mesure de l'ouverture des frontières de délocaliser leurs productions vers les pays à la main d'oeuvre moins coûteuse et moins regardant sur l'âge des ouvriers.

ça a débuté dès les années 80 avec une délocalisation inter UE : France vers Italie, Espagne et même Belgique (le linge de maison, pour la fiscalité des entreprises) puis, dans les années 90 de la France vers Madagascar, la Tunisie mais aussi l'Inde, le Pakistan et le Bangladesh. Et après 2000 ce fut la Chine, le Vietnam ...

Vous avez la même chose avec le mobilier en bois : le vendeurs installés en France s'approvisionnent un peu en Europe et en France et beaucoup au Brésil dès les années 80 et principalement 90, puis au début des années 2000 les usines brésiliennes ferment leurs portes et sont délocalisées en Chine, parce que l'UE taxe les meubles provenant du continent américain, mais pas ceux venu d'Asie. :eek:

   

Les délocalisations ont commencé bien avant les années 80. Exemples :

- il existe sur YouTube un film promotionnel de Swissair datant de 1961. La compagnie y vantait les voyages dans ses tout nouveaux DC-8, pleins d'hommes d'affaires bien habillés qui se rendaient où ? À Hong Kong, on se doute que c'était pour prendre contact avec nos futurs fournisseurs de prêt-à-porter. Ou alors avec les entrepreneurs du marché de la montre pas chère et électronique.

- Pour faire suite à ces premières délocalisations, la Redoute a fermé son usine de laine en 1965 pour devenir un simple revendeur. Le système était prêt, le ver dans le fruit des 30 Glorieuses.

- Pompidou a fermé l'usine Lip en 1969 au motif que son autogestion par les salariés relevait du communisme... Mettant fin par la même occasion à l'existence de l'horlogerie française, créant un appel d'air pour les industriels chinois.

Par

Seul le consommateur à a peu près le pouvoir de décision...

Par

En réponse à franpir21

Quand on achète un produit manufacturé, il me semble que le pays d'origine est clairement indiqué.

Non ?

Ce sont les consommateurs qui ont choisi.

Ça s'appelle "scier la branche sur laquelle on est assis".

Mais si le consommateur était intelligent, depuis le temps ça se saurait...(et je m'inclus bien volontiers dans cette affirmation peu flatteuse).

   

Les consommateurs choisissent quand ils ont le choix.

Si un catalogue de VPC ou un hypermarché décide de conserver le même produit connu et reconnu par les clients, mais que le production passe d'un bled du Nord, à un bled de Tunisie, que fait le client ? Il n'achète pas et reste sans serviettes de bains ? ou il achète quand même ?

Sans oublier que ce n'est pas toujours simple de lire les étiquettes.

Une GSB vendait il y a quelques années du parquet massif en chêne, avec un drapeau tricolore sur l'emballage et la mention "bois des forêts françaises partiellement transformé en France.

Pour avoir échangé avec le responsable produit, la réalité était :

- bois d'une forêt nationale (ventes ONF) abattu par une équipe d'ouvriers de l'Est employés par une entreprise belge

- grume mise en container et expédiée, par bateau, en Chine

- grume découpée et séchée en Chine, planches rabotées, rainurées et languettées en Chine

- container de lames expédié en Pologne, pour y être poncées et huilées

- lames séchées prêtes à la pose envoyées dans les Ardennes françaises afin d'être emballées dans des cartons imprimés en Espagne

- cartons de lames de parquets vendus en France, à des clients bien contents d'acheter un produit français dans un magasin français

- chaine de magasins français, appartenant à des actionnaires majoritairement domiciliés en Belgique

Pour l'automobile c'est pareil, si je souhaite rouler en citadine produite en France, ce n'est pas vers nos champions nationaux qu'il faut se tourner mais vers un constructeur japonais

Surprenant n'est ce pas.

Il y a un tas de personnes qui ne s'intéressent que très moyennement à la provenance de leurs achats, et à l'information pourtant cruciale de "à qui va réellement l'argent que je dépense".

J'ai même déjà croisé un propriétaire de DS9 tout content de me dire que lui, il "roule avec une voiture française" pas asiatique (j'ai un Kia eNiro).

Personne chez Citroen /DS n'avait cru utile de préciser l'adresse de l'usine de production de la "berline française" à cet acheteur chantre du "c'était mieux avant" et "il faut fermer les frontières" sans oublier "nos ouvriers et surtout nos ingénieurs, sont les meilleurs, Regardez ma voiture ! "

:confused:

Par

En réponse à Pretty Green

Les délocalisations ont commencé bien avant les années 80. Exemples :

- il existe sur YouTube un film promotionnel de Swissair datant de 1961. La compagnie y vantait les voyages dans ses tout nouveaux DC-8, pleins d'hommes d'affaires bien habillés qui se rendaient où ? À Hong Kong, on se doute que c'était pour prendre contact avec nos futurs fournisseurs de prêt-à-porter. Ou alors avec les entrepreneurs du marché de la montre pas chère et électronique.

- Pour faire suite à ces premières délocalisations, la Redoute a fermé son usine de laine en 1965 pour devenir un simple revendeur. Le système était prêt, le ver dans le fruit des 30 Glorieuses.

- Pompidou a fermé l'usine Lip en 1969 au motif que son autogestion par les salariés relevait du communisme... Mettant fin par la même occasion à l'existence de l'horlogerie française, créant un appel d'air pour les industriels chinois.

   

En 1969, en Chine c'était encore Mao, et c'était surtout la guerre larvée avec la Russie. donc, non, pas de montres chinoises. Mais plutôt européennes / suisses ou peut être déjà japonaises.

Et pour la laine et La Redoute, en 1965, c'était sans doute pour se concentrer que la distribution, bien plus rémunératrice que la fabrication.

Dans le textile, la grande démolition, c'est bien les années 80, il suffit de se rappeler le feuilleton Agache-Willot et la fin de Boussac qui s'étira sur 10 ans jusque la fin des années 90.

Boussac qui ne fut pas perdu pour tout le monde, puisque si la banque Lazard lâcha les frères Willot, elle poussa le gouvernement dont Fabius (ministre décideur), à choisir Bernard Arnault comme repreneur des pépites (Dior et Lapidus). Ce qui lui a permis la culbute de Ferinel à LVMH en 40 ans !

 

SPONSORISE

Actualité Peugeot

Toute l'actualité

Forum Peugeot