Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Commentaires - 50 km/h sur le périphérique: avant tout une question politique

Pierre-olivier Marie

50 km/h sur le périphérique: avant tout une question politique

Déposer un commentaire

Par

L'état n'a pas intérêt politiquement à suivre cette mesure. (à l'image des 110 km/h sur autoroute)

Il faut comprendre que chacun est dans son rôle : Anne Hidalgo est la représentante des parisiens intramuros et donc tout ce qui peut faire chier les automobilistes c'est du pain béni pour son électorat.

Le gouvernement par contre représente l'ensemble des français dont surtout les franciliens (12 millions de personnes VS 2 millions d'habitants à Paris) et n'a pas intérêt à se mettre (encore plus) à dos les français pour un sujet qui au final est sans impact réel sur quoi que ce soit.

Le seul impact c'est quoi ? C'est la nuit ou en heure creuse où l'on roule facilement à 70 km/h sans aucun danger et où la on sera obligé de se trainer à 50 km/h (déjà que 70 km/h c'est difficilement tenable : en heure creuse personnellement je suis plutôt à 90/100 en moto sans forcer).

Ma voiture ou ma moto consomme plus à 50 km/h qu'à 70 km/h et je pense que c'est le cas de bcp d'auto si on veut avancer l'argument écologique totalement bidon.

En heure pleine ça ne changera rien du tout, sur le périph ça n'avance pas (hors moto).

Par

Le Périphérique est d'utilité nationale et dessert 10 millions d'habitants. C'est a l'état de trancher et pas a un ptit elu gaucho de merde bien pensant qui n'utilise jamais de voiture.

Quand a l'Ane Dingo, avec 500.009 votes elle a un pouvoir de nuisance sur 10 millions de gens, c'est flippant.

Par

Jeux olympiques à la c*ns !!!

Tout cela coûte un max de fric, on dépasse toujours et de loin les budgets initiaux (merci, le contribuable réglera la note finale), pour espérer des retombées financières qui ne retomberont pas, de plus on embête (terme poli) les résidents, la sécurité de tout ce beau monde coûtera également une blinde (déjà que les FDO sont au taquet grâce à nos petits anges des cités et autres détestateurs de la France) et plus tard on se rendra de nouveau compte qu’il y a eu corruption. Oh comme c’est bizarre !

Bref fuyez et évitez la région parisienne pendant les JO.

Et dire que l’on va remettre cela pour les JO d’hiver… Les autres pays ont déjà compris, les JO plus personne n’en veut.

Par

Il faudrait l'obliger à ne circuler qu'en transports en commun la dingo !

Que l'Etat tienne son rôle et face le mieux pour tous ceux qui sont obligés d'utiliser le périphérique Parisien car 70 c'est déjà une punition donc pas la peine d'en rajouter ...

Par

" De toute façon, on serait déjà bien content de rouler à 50 km/h sur le périphérique... "

Il suffit d'éviter les heures de pointes. Ou d'éviter certains secteurs avec des travaux en bordure qui s'éternisent.

 

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Par

J'observe surtout qu'on est à 1000 lieues de l'article précédent sur le sujet qui actait comme certain que le 50 allait devenir réalité.

Je m'étais d'ailleurs exprimé sur cet article parfaitement mensonger. Il eut été correct de votre part de vous excuser pour votre erreur. :jap:

Par

Caradisiac vous devriez vous limiter à nous informer, à essayer les voitures sans essayer de faire de la politique. Encore une fois cet édito, c'est du niveau de propos de comptoir, pas d'analyse politique (et on ne vous en demande pas). D'ailleurs vous devriez aussi renforcer votre modération des commentaires qui prennent de plus en plus une tournure xénophobe avec un soutien clair au RN. On commente des essais de bagnole, et les commentaires sont souvent précis et riches d'infos, supprimez toute la lie politique.

Ça suffit de lire "Hidalgo est résolument anti-voiture" "la politique anti-voiture d'Hidalgo". Elle agit pour réduire l'usage de la voiture thermique. Oui, c'est une recommandation de santé publique et de lutte contre la pollution, tous les maires des grandes métropoles de part le monde le font, quelque soit leur bord politique. Réduire cela à une lubie de la cinglée Hidalgo, ça suffit.

Sur le périph, vous tapez sur Hidalgo. Est ce normal que la circulation en France soit faite en sorte qu'il y a du transit par un axe en plein coeur d'agglomération, avec des dizaines de milliers de riverains immédiats qui subissent une pollution sonore et atmosphérique bien au-delà des recommandations sanitaires ? S'attaquer à cela ce n'est pas faire chier les automobilistes pour faire plaisir aux bobos parisiens, c'est juste responsable.

et pour la modération, en plus des propos xénophobes, ce serait bien aussi de proscrire les vantardises de non-respect de la loi "rien à foutre du 50km/h, je roule à 100 km/h sur le périph" (soit 30 km/h au-delà de la vitesse autorisée !!! oklm sur Caradisiac)

Par

En réponse à AeroEuro2

Caradisiac vous devriez vous limiter à nous informer, à essayer les voitures sans essayer de faire de la politique. Encore une fois cet édito, c'est du niveau de propos de comptoir, pas d'analyse politique (et on ne vous en demande pas). D'ailleurs vous devriez aussi renforcer votre modération des commentaires qui prennent de plus en plus une tournure xénophobe avec un soutien clair au RN. On commente des essais de bagnole, et les commentaires sont souvent précis et riches d'infos, supprimez toute la lie politique.

Ça suffit de lire "Hidalgo est résolument anti-voiture" "la politique anti-voiture d'Hidalgo". Elle agit pour réduire l'usage de la voiture thermique. Oui, c'est une recommandation de santé publique et de lutte contre la pollution, tous les maires des grandes métropoles de part le monde le font, quelque soit leur bord politique. Réduire cela à une lubie de la cinglée Hidalgo, ça suffit.

Sur le périph, vous tapez sur Hidalgo. Est ce normal que la circulation en France soit faite en sorte qu'il y a du transit par un axe en plein coeur d'agglomération, avec des dizaines de milliers de riverains immédiats qui subissent une pollution sonore et atmosphérique bien au-delà des recommandations sanitaires ? S'attaquer à cela ce n'est pas faire chier les automobilistes pour faire plaisir aux bobos parisiens, c'est juste responsable.

et pour la modération, en plus des propos xénophobes, ce serait bien aussi de proscrire les vantardises de non-respect de la loi "rien à foutre du 50km/h, je roule à 100 km/h sur le périph" (soit 30 km/h au-delà de la vitesse autorisée !!! oklm sur Caradisiac)

   

Souhaiter la censure des gens qui ne pensent pas comme toi et d'en appeler à la modération pour les faire taire, pathétique & ridicule.

Tu as parfaitement le droit d'être un soutien d'Hidalgo, j'ai pas de soucis avec les 1.7% de français qui la soutienne. Par contre, la minorité n'a aucune exigence à avoir et certainement pas celui de censurer la majorité. :bah:

Par

Petites mesquineries et "guerre des boutons" entre Macron et Hidalgo.

L'âge mental de ces deux étrons étant sensiblement le même, la cour de récréation et le bac à sable est leur terrain de jeu.

Et dire que ces êtres insignifiants s'imaginaient pouvoir faire plier les chefs d'Etat autocrates, pliés de rire à la vision de notre monde occidental pusillanime, craintif et inconsistant !!

Les bouleversements en cours dans le monde vont se charger de nous rappeler ce qu'Aron avait déja rappelé en son temps en une gifle cinglante à Giscard (un autre nain) : "l'histoire est tragique".

Par

(..)

Reste que c’est bien la préfecture de police parisienne, puis l’Etat, qui auront le dernier mot, et non Anne Hidalgo qui n’aura pas le droit d’aller planter « ses » panneaux 50 si elle le décide.

(..)

donc, à voir l'avis de ceux qui peuvent décider.

(..)

De toute façon, on serait déjà bien content de rouler à 50 km/h sur le périphérique...

(..)

heu.. tout le monde n'y circule pas que le matin et le soir, pour info. :bah:

A 22h, par exemple, ça circule très bien, et on fait gaffe justement à ne pas dépasser les 70 pour éviter le flash des radars.

Mais lors de vos péripéties en électrique sur le périphérique pendant des heures pour vérifier l'autonomie des électriques, vous auriez dû vous en apercevoir vous-même. :bah:

Par

En réponse à AeroEuro2

Caradisiac vous devriez vous limiter à nous informer, à essayer les voitures sans essayer de faire de la politique. Encore une fois cet édito, c'est du niveau de propos de comptoir, pas d'analyse politique (et on ne vous en demande pas). D'ailleurs vous devriez aussi renforcer votre modération des commentaires qui prennent de plus en plus une tournure xénophobe avec un soutien clair au RN. On commente des essais de bagnole, et les commentaires sont souvent précis et riches d'infos, supprimez toute la lie politique.

Ça suffit de lire "Hidalgo est résolument anti-voiture" "la politique anti-voiture d'Hidalgo". Elle agit pour réduire l'usage de la voiture thermique. Oui, c'est une recommandation de santé publique et de lutte contre la pollution, tous les maires des grandes métropoles de part le monde le font, quelque soit leur bord politique. Réduire cela à une lubie de la cinglée Hidalgo, ça suffit.

Sur le périph, vous tapez sur Hidalgo. Est ce normal que la circulation en France soit faite en sorte qu'il y a du transit par un axe en plein coeur d'agglomération, avec des dizaines de milliers de riverains immédiats qui subissent une pollution sonore et atmosphérique bien au-delà des recommandations sanitaires ? S'attaquer à cela ce n'est pas faire chier les automobilistes pour faire plaisir aux bobos parisiens, c'est juste responsable.

et pour la modération, en plus des propos xénophobes, ce serait bien aussi de proscrire les vantardises de non-respect de la loi "rien à foutre du 50km/h, je roule à 100 km/h sur le périph" (soit 30 km/h au-delà de la vitesse autorisée !!! oklm sur Caradisiac)

   

Nous y voilà.

Un censeur au petit pied (et aux idées courtes), candidat au politburo, pour qui les seules opinions acceptables sont les siennes.

Comme ses petits camarades qui ont perdu leur magistère moral, terrorisé par la perspective probable d'une déflagration aux prochaines élections, il ne comprend pas ce qui lui arrive.

Les digues du politiquement correct et du "prêt à penser" sont en train de céder partout.

Pauvre petit bonhomme...

Par

En réponse à Axel015

Souhaiter la censure des gens qui ne pensent pas comme toi et d'en appeler à la modération pour les faire taire, pathétique & ridicule.

Tu as parfaitement le droit d'être un soutien d'Hidalgo, j'ai pas de soucis avec les 1.7% de français qui la soutienne. Par contre, la minorité n'a aucune exigence à avoir et certainement pas celui de censurer la majorité. :bah:

   

C'est pas de la censure de ceux avec qui je ne suis pas d'accord, c'est de la modération des commentaires sur un site d'info automobile.

Par

En réponse à Otonei

Le Périphérique est d'utilité nationale et dessert 10 millions d'habitants. C'est a l'état de trancher et pas a un ptit elu gaucho de merde bien pensant qui n'utilise jamais de voiture.

Quand a l'Ane Dingo, avec 500.009 votes elle a un pouvoir de nuisance sur 10 millions de gens, c'est flippant.

   

Comme spécifié dans la news, ça n'est visiblement pas la maire Hidalgo qui peut contraindre au 50 km/h sur le périphérique.

Donc, à moins qu'elle n'aille faire une turlute au préfet de Paris, tous ses propos ne sont que bullshit, comme disent les anglo-saxons. :bah:

Par

En réponse à AeroEuro2

C'est pas de la censure de ceux avec qui je ne suis pas d'accord, c'est de la modération des commentaires sur un site d'info automobile.

   

L'automobile, c'est de la politique, en France.

Malus, bonus, ZFE, taxes sur le carburant, réduction des limitations de vitesse, radars... tout ça, c'est de la politique, matinée de gros sous. :bah:

Par

Avec le réglage des rador... c'est le jackpot assuré

Par

En réponse à AeroEuro2

C'est pas de la censure de ceux avec qui je ne suis pas d'accord, c'est de la modération des commentaires sur un site d'info automobile.

   

Et donc ? En l’occurrence mon commentaire ici présent est parfaitement en lien avec l'article (je conçois que ce n'est pas tjrs le cas mais libre à la modération de supprimer mes autres messages : je n'irais pas me plaindre) mais puisque tu as réagi à la suite de mon message en appelant à la censure de la modération, c'est que tu te prends (à tord) pour le magistère de la pensée unique autorisée. :bah:

Par

En réponse à fedoismyname

L'automobile, c'est de la politique, en France.

Malus, bonus, ZFE, taxes sur le carburant, réduction des limitations de vitesse, radars... tout ça, c'est de la politique, matinée de gros sous. :bah:

   

J'aimerai tellement que ce ne soit pas le cas.

Malheureusement c'est devenu le fer de lance de nos dirigeants. :bah:

Par

En réponse à fedoismyname

Comme spécifié dans la news, ça n'est visiblement pas la maire Hidalgo qui peut contraindre au 50 km/h sur le périphérique.

Donc, à moins qu'elle n'aille faire une turlute au préfet de Paris, tous ses propos ne sont que bullshit, comme disent les anglo-saxons. :bah:

   

C'est même matignon qui doit valider. Dixit Pierre Olivier Marie sur bfm... :bah:

Par

En réponse à Jhonny Disquette

" De toute façon, on serait déjà bien content de rouler à 50 km/h sur le périphérique... "

Il suffit d'éviter les heures de pointes. Ou d'éviter certains secteurs avec des travaux en bordure qui s'éternisent.

   

Bien sûr, je vais dicter mes horaires de travail à mon employeur ou mon lieu d'habitation à ma famille.

Niveau intellectuel, on atteint des records sur cara ! :fleur:

Par

En réponse à Axel015

Souhaiter la censure des gens qui ne pensent pas comme toi et d'en appeler à la modération pour les faire taire, pathétique & ridicule.

Tu as parfaitement le droit d'être un soutien d'Hidalgo, j'ai pas de soucis avec les 1.7% de français qui la soutienne. Par contre, la minorité n'a aucune exigence à avoir et certainement pas celui de censurer la majorité. :bah:

   

Parce que l'inverse (une majorité qui censure une minorité), c'est OK pour toi... :ange:

Par

ce n'est 17 km/h la vitesse moyenne de circulation sur le périph ?

Par

En réponse à Otonei

Le Périphérique est d'utilité nationale et dessert 10 millions d'habitants. C'est a l'état de trancher et pas a un ptit elu gaucho de merde bien pensant qui n'utilise jamais de voiture.

Quand a l'Ane Dingo, avec 500.009 votes elle a un pouvoir de nuisance sur 10 millions de gens, c'est flippant.

   

il faudrait savoir :

- la ville dépense 15 à 16 millions chaque année pour entretenir le périph, donc c'est Paris qui décide

- c'est l'Etat qui décide et qui gère et donc c'est l'Etat qui paie l'entretien

Par

En réponse à fedoismyname

Comme spécifié dans la news, ça n'est visiblement pas la maire Hidalgo qui peut contraindre au 50 km/h sur le périphérique.

Donc, à moins qu'elle n'aille faire une turlute au préfet de Paris, tous ses propos ne sont que bullshit, comme disent les anglo-saxons. :bah:

   

le périph appartient à la Ville de Paris, donc ce sont normalement les élus qui décident des limitations de vitesses, en accord avec le Code de la Route.

en France, par défaut, en agglomération (en zone urbaine) la vitesse est fixée à 50 km/h : article R.413-3 du code de la route

la Mairie peut décider de baisser (30 km/h en centre ville par exemple) ou d'augmenter cette vitesse (70 km sur certaine voies), mais, dans une ville, c'est le Maire qui a Pouvoir de Police, c'est décide.

Mais à Paris il y a un Préfet de Police, nommé par l'Etat, donc il faudrait vérifier le Code de Police valable à Paris pour savoir qui possède le pouvoir de fixer les limites de vitesses de circulation.

et il me semble avoir lu que c'est bien la Maire depuis quelques années, elle l'aurait récupérée dans le transfert de fonctions que le gouvernement ne souhaitait plus financer, comme la Police Municipale.

Par

En réponse à Axel015

L'état n'a pas intérêt politiquement à suivre cette mesure. (à l'image des 110 km/h sur autoroute)

Il faut comprendre que chacun est dans son rôle : Anne Hidalgo est la représentante des parisiens intramuros et donc tout ce qui peut faire chier les automobilistes c'est du pain béni pour son électorat.

Le gouvernement par contre représente l'ensemble des français dont surtout les franciliens (12 millions de personnes VS 2 millions d'habitants à Paris) et n'a pas intérêt à se mettre (encore plus) à dos les français pour un sujet qui au final est sans impact réel sur quoi que ce soit.

Le seul impact c'est quoi ? C'est la nuit ou en heure creuse où l'on roule facilement à 70 km/h sans aucun danger et où la on sera obligé de se trainer à 50 km/h (déjà que 70 km/h c'est difficilement tenable : en heure creuse personnellement je suis plutôt à 90/100 en moto sans forcer).

Ma voiture ou ma moto consomme plus à 50 km/h qu'à 70 km/h et je pense que c'est le cas de bcp d'auto si on veut avancer l'argument écologique totalement bidon.

En heure pleine ça ne changera rien du tout, sur le périph ça n'avance pas (hors moto).

   

Le périphérique à 50kmh raporterait combien après 21h.. CQFD.

Par

Retropédalage partie 1

Par

En réponse à manu.lille

le périph appartient à la Ville de Paris, donc ce sont normalement les élus qui décident des limitations de vitesses, en accord avec le Code de la Route.

en France, par défaut, en agglomération (en zone urbaine) la vitesse est fixée à 50 km/h : article R.413-3 du code de la route

la Mairie peut décider de baisser (30 km/h en centre ville par exemple) ou d'augmenter cette vitesse (70 km sur certaine voies), mais, dans une ville, c'est le Maire qui a Pouvoir de Police, c'est décide.

Mais à Paris il y a un Préfet de Police, nommé par l'Etat, donc il faudrait vérifier le Code de Police valable à Paris pour savoir qui possède le pouvoir de fixer les limites de vitesses de circulation.

et il me semble avoir lu que c'est bien la Maire depuis quelques années, elle l'aurait récupérée dans le transfert de fonctions que le gouvernement ne souhaitait plus financer, comme la Police Municipale.

   

Je pense que la bonne phrase est " le périphérique appartiens à ceux qui l'ont payé " D'ailleurs pour la plus part du temps le périph ext. est sur les communes environnantes . Tout comme l'A6 récupéré par la ville de Lyon mais payé par le citoyen français . Aujourd'hui la politique tourne autour du " c'est bon pour la planète ,pour les trajets courts prenez le vélo , covoiturez etc ... " avec comme meneur de jeu ,que des écolo-trouducs qui n'utilisent que des moyens de communications dépassés , smartphones ,tablettes ,ordinateurs !!!! Vivement qu'on nous invente le pigeon voyageur ,le relais de poste pour les chevaux , la montgolfière !!! Quel manque d'idées ....Vivement les élections ,qu'on leur fasse fermer leur gueule

Par

Je suis commercial,j’ai un portefeuille d’environ 1500 clients,de toutes petites structures mais aussi des entreprises plus importantes,la majorité de « mes » clients sont devenus au fil des années des potes,je les tutoie quasiment tous,j’entends des discours chez beaucoup d’entres eux que je n’aurais même pas imaginé quelques années auparavant,il se dégage un ras le bol quasi général,alors je sais bien que c’est un panel qui peut être ne représente pas grand chose,mais ça donne une certaine idée de l’ambiance

Par

En réponse à malary

Je suis commercial,j’ai un portefeuille d’environ 1500 clients,de toutes petites structures mais aussi des entreprises plus importantes,la majorité de « mes » clients sont devenus au fil des années des potes,je les tutoie quasiment tous,j’entends des discours chez beaucoup d’entres eux que je n’aurais même pas imaginé quelques années auparavant,il se dégage un ras le bol quasi général,alors je sais bien que c’est un panel qui peut être ne représente pas grand chose,mais ça donne une certaine idée de l’ambiance

   

j'emprunte très régulièrement une route limitée à 80 km/h, donc selon les véhicules qui y circulent la vitesse oscille entre 70 et 90 km/h.

depuis la fin du confinement il y a eu 2 gros cartons avec des vitesses supérieures à 100 km/h que lors d'un dépassement très hasardeux en entrée de courbe ou en fin de montée d'un faux plat, et quelques flash à plus 150 km/h depuis il y a 3 radars le long des 30 km parcourus !

c'est comme au collège ou au lycée => 3 guignols foutent le bordel, mais c'est l'ensemble de la classe qui est punie.

plutôt que de pourrir la vie des autres automobilistes, les quelques possesseurs de bam puissantes devraient aller achever leurs occases rincées sur circuits privés plutôt que sur routes ouvertes. Sans oublier les motards, mais que l'été, parce que dès les premières pluies, ils disparaissent, et mes préférés : le quinqua qui marque sa réussite sociale en prenant une nouvelle femme de l'âge de ses enfants, qu'il promène le week end en circulant au volant d'une Alpine pour les moins idiots, mais le plus souvent au volant d'une Porsche, d'une Audi, et parfois d'une Ferrari (plutôt 60 à 70 ans dans ce cas s'il ne s'agit pas d'un fouteux tout juste sorti de l'adolescence).

Par

En réponse à pascal49

Je pense que la bonne phrase est " le périphérique appartiens à ceux qui l'ont payé " D'ailleurs pour la plus part du temps le périph ext. est sur les communes environnantes . Tout comme l'A6 récupéré par la ville de Lyon mais payé par le citoyen français . Aujourd'hui la politique tourne autour du " c'est bon pour la planète ,pour les trajets courts prenez le vélo , covoiturez etc ... " avec comme meneur de jeu ,que des écolo-trouducs qui n'utilisent que des moyens de communications dépassés , smartphones ,tablettes ,ordinateurs !!!! Vivement qu'on nous invente le pigeon voyageur ,le relais de poste pour les chevaux , la montgolfière !!! Quel manque d'idées ....Vivement les élections ,qu'on leur fasse fermer leur gueule

   

"Je pense que la bonne phrase est le périphérique appartiens à ceux qui l'ont payé "

=> donc c'est la Ville de Paris,

en effet c'est la Ville de Paris qui est propriétaire des terrains, et qui lança la construction du boulevard périphérique à la fin des années 50.

le périphérique est construit sur ce qui s'appelait "la Zone" dans les années 50, et était, en réalité, les restes des anciennes fortifications de Paris. Il s'agissait d'une vaste zone couverte de bidonvilles depuis la fin du 19ème, qui initialement était une zone non constructible étendue devant les les fortifications, après la défaite de 1970, les militaires abandonnèrent ces terrains, qui se couvrirent de bidonvilles.

Par

Tout est centré sur Paris, c'est le vieux centralisme napoléonien, pour en sortir c'est au moins un siècle.

Rappelez vous la décentralisation!!!

Le périphérique est un outil, une fonction

La fonction a toujours eu la primeur sur le reste quelque soit la discipline (biologie, sciences etc. etc.)

Le périphérique est une artère comme l'A86,104 plus on crée de trombone,plus on risque l'embolie...de tous. L'écoulement régulier est la règle.

Parisiens Franciliens, Provinciaux, Étrangers,tout le monde est concerné. Peu importe la propriété du sol.

Le périphérique est un peu la station Châtelet, un nœud, si c'est trop encombré (comme la panne du 8 décembre) tout est bloqué .C'est une solidarité contrainte même au niveau des décideurs.

A bon entendeur...Salut

Par

En réponse à dyna

Tout est centré sur Paris, c'est le vieux centralisme napoléonien, pour en sortir c'est au moins un siècle.

Rappelez vous la décentralisation!!!

Le périphérique est un outil, une fonction

La fonction a toujours eu la primeur sur le reste quelque soit la discipline (biologie, sciences etc. etc.)

Le périphérique est une artère comme l'A86,104 plus on crée de trombone,plus on risque l'embolie...de tous. L'écoulement régulier est la règle.

Parisiens Franciliens, Provinciaux, Étrangers,tout le monde est concerné. Peu importe la propriété du sol.

Le périphérique est un peu la station Châtelet, un nœud, si c'est trop encombré (comme la panne du 8 décembre) tout est bloqué .C'est une solidarité contrainte même au niveau des décideurs.

A bon entendeur...Salut

   

oui, mais non

- le périph appartient à la ville de Paris

- 100% de l'entretien est financé par Paris

mais

- 70% des conducteurs ne sont pas parisiens

- il est important pour les trajets locaux, ainsi que nord - sud

alors pourquoi ce ne serait pas la région ou l'état qui le reprendrait, s'en occuperait et financerait l'entretien ?

il s'agit sans doute, encore, d'un bras de fer entre région / état et ville de Paris

Par

En réponse à AeroEuro2

C'est pas de la censure de ceux avec qui je ne suis pas d'accord, c'est de la modération des commentaires sur un site d'info automobile.

   

Même si je désapprouve aussi certains commentaires excessifs, vous devriez reconnaître que le sujet de l'automobile et des transports en général est un sujet éminemment politique et qu'à ce titre vous ne pouvez échapper aux prises de position politiques.

On regrettera le manque total de planification et d'approche systémique en matière d'aménagement du territoire depuis au moins 40 ans. Quand je parle d'approche systémique, je veux dire par-là une prise en compte combinée des problématiques de transport, d'environnement, d'urbanisme, de logement, d'équipement, d'implantations d'entreprises, au moyen d'outils puissants que sont la planification, la fiscalité, la réglementation du travail, tout cela au service d'un projet largement expliqué et discuté au sein de la population.

Malheureusement, nous avons mis au pouvoir depuis des décennies des gens qui ne sont, au mieux, que des gestionnaires.

Pour en revenir au périphérique, on peut comprendre le souci des Parisiens. Limiter la vitesse à 50 km/h c'est, au moins la nuit, réduire les nuisances sonores. Mais qui a laissé construire des logements (ou n'a rien fait pour réduire les nuisances) au bord du périphérique ? Il aurait été assez facile de limiter les possibilités de construction à des édifices professionnels. Il faut aussi noter que, d'une manière générale, les emplois sont à l'Ouest et les logements à l'Est, ce qui contraint des centaines de milliers de personnes à d'épuisants et polluants trajets pendulaires quotidiens. Pourquoi l'Etat a laissé faire cela et n'a pas agi à la fois sur les implantations d'emplois et de logements?

On notera d'ailleurs que la partie ouest du périphérique est largement enterrée. Il est par ailleurs incroyable que pour une voie d'intérêt régional, voire national, la seule Mairie de Paris se sente autorisée à réglementer sans concertation avec les communes de petite et de grande couronne.

En France, on préfère laisser pourrir la situation et ensuite essayer de traiter les problèmes par des mesures brutales et impopulaires.

Vous voulez un autre exemple? Hors domaine automobile ? La loi du 20 juillet 2023 visant à faciliter la mise en œuvre des objectifs de lutte contre l'artificialisation des sols, qui résulte d'un objectif très honorable dans l'absolu, a été votée et promulguée sans que les Français soient véritablement consultés sur cette question qui, à l'horizon 2050, va avoir un impact majeur sur leur mode de vie. En effet, l'objectif est drastique pour les communes et se traduira inévitablement par une explosion des prix du foncier qui restera disponible. L'objectif, non déclaré, est d'amener la population à délaisser l'habitat individuel au profit du collectif. Tout cela sans débat national, sans chercher à savoir pourquoi les Français rêvent d'habitat individuel et fuient le collectif dès qu'ils le peuvent et dans un contexte très inquiétant de pénurie de logements. Pas besoin d'être devin pour prédire dans quelques années une gigantesque jacquerie à côté de laquelle les Gilets jaunes apparaîtront comme une aimable manifestation de patronage.

Par

En réponse à Philippe2446

Parce que l'inverse (une majorité qui censure une minorité), c'est OK pour toi... :ange:

   

Non, mais la majorité doit l'emporter sur la minorité. Concept même de la démocratie. :bah:

Mais la minorité à le droit de gueuler en effet, mais c'est son seul droit. :bien:

Par

:bah:

Même dans les années 90 avec mon petit diesel 60ch Izusu dans une Opel Astra 1.7D Key West, j'ai jamais beaucoup pu rouler au-delà de 50 km/h en journée ! Parfois, on allait jusqu'aux 80, entre 2-3h et 4-5h du mat' en rentrant de "soirée"! :lol:

Alors, la "Pol&Mike" de la limitation à 50 km/h du périph :violon:

Pdt ce temps là, on s'occupe pas des restes: chaussées nids de poules mortelles pour les 2 roues comme pour nos pneus et suspensions; ralentisseurs-passages piétons illégaux car pas aux normes, etc, etc...

Bonnes roulades et prudence

Portez vous bien :fleur:

Par

En réponse à PhilVerce

Même si je désapprouve aussi certains commentaires excessifs, vous devriez reconnaître que le sujet de l'automobile et des transports en général est un sujet éminemment politique et qu'à ce titre vous ne pouvez échapper aux prises de position politiques.

On regrettera le manque total de planification et d'approche systémique en matière d'aménagement du territoire depuis au moins 40 ans. Quand je parle d'approche systémique, je veux dire par-là une prise en compte combinée des problématiques de transport, d'environnement, d'urbanisme, de logement, d'équipement, d'implantations d'entreprises, au moyen d'outils puissants que sont la planification, la fiscalité, la réglementation du travail, tout cela au service d'un projet largement expliqué et discuté au sein de la population.

Malheureusement, nous avons mis au pouvoir depuis des décennies des gens qui ne sont, au mieux, que des gestionnaires.

Pour en revenir au périphérique, on peut comprendre le souci des Parisiens. Limiter la vitesse à 50 km/h c'est, au moins la nuit, réduire les nuisances sonores. Mais qui a laissé construire des logements (ou n'a rien fait pour réduire les nuisances) au bord du périphérique ? Il aurait été assez facile de limiter les possibilités de construction à des édifices professionnels. Il faut aussi noter que, d'une manière générale, les emplois sont à l'Ouest et les logements à l'Est, ce qui contraint des centaines de milliers de personnes à d'épuisants et polluants trajets pendulaires quotidiens. Pourquoi l'Etat a laissé faire cela et n'a pas agi à la fois sur les implantations d'emplois et de logements?

On notera d'ailleurs que la partie ouest du périphérique est largement enterrée. Il est par ailleurs incroyable que pour une voie d'intérêt régional, voire national, la seule Mairie de Paris se sente autorisée à réglementer sans concertation avec les communes de petite et de grande couronne.

En France, on préfère laisser pourrir la situation et ensuite essayer de traiter les problèmes par des mesures brutales et impopulaires.

Vous voulez un autre exemple? Hors domaine automobile ? La loi du 20 juillet 2023 visant à faciliter la mise en œuvre des objectifs de lutte contre l'artificialisation des sols, qui résulte d'un objectif très honorable dans l'absolu, a été votée et promulguée sans que les Français soient véritablement consultés sur cette question qui, à l'horizon 2050, va avoir un impact majeur sur leur mode de vie. En effet, l'objectif est drastique pour les communes et se traduira inévitablement par une explosion des prix du foncier qui restera disponible. L'objectif, non déclaré, est d'amener la population à délaisser l'habitat individuel au profit du collectif. Tout cela sans débat national, sans chercher à savoir pourquoi les Français rêvent d'habitat individuel et fuient le collectif dès qu'ils le peuvent et dans un contexte très inquiétant de pénurie de logements. Pas besoin d'être devin pour prédire dans quelques années une gigantesque jacquerie à côté de laquelle les Gilets jaunes apparaîtront comme une aimable manifestation de patronage.

   

Faudras aller dans de l individuel avec jardin les prix vont baisser vu que les taux remontent

Par

En réponse à Axel015

Non, mais la majorité doit l'emporter sur la minorité. Concept même de la démocratie. :bah:

Mais la minorité à le droit de gueuler en effet, mais c'est son seul droit. :bien:

   

tu sais très bien que Macron ou Hidalgo c est pareil et tu aura le 50 a la rentrée :beuh:

c est du ping pong bidon...

seul une large victoire de la vrai droite.

et une grosse branlée a Macron et les écolos..aux européennes

laissera le 70.

branlée c est ps et lr sous les 5 % et pas de députés..

un vote utile pour LFI et des écolos a 7 au lieu de 13% la dernière fois .

et un Macron sous les 15% et un bardella a + de 25%>>>> sans oublier un Zemmour a 10%>>>la oui Hidalgo sera hors d état de nuire:ange:

votez les franciliens vous êtes 12 millions contre 3 de parisiens :ange: a droite toute ..

ne faites pas confiance au ministre des transports de Macron.

si Macron fait plus de 20% il vous le fera a l envers et 50 en septembre :biggrin:

Par

En réponse à Axel015

Non, mais la majorité doit l'emporter sur la minorité. Concept même de la démocratie. :bah:

Mais la minorité à le droit de gueuler en effet, mais c'est son seul droit. :bien:

   

Pas toujours mon bon monsieur. On est vite dans l'exploitation avec ton raisonnement. Imagine un peu une votation populaire pour arrêter tout net toute cotisation chômage, ça donnerait quoi ? Une vaste majorité gagnerait au change. :bah:

Il y a des garde-fous pour empêcher la dictature de la majorité, dont (il me semble avoir évoqué le sujet...) la démocratie indirecte ! :ouin:

Mais je te sais peu tatillon sur la question de l'exploitation des minorités, rien de nouveau. :coucou:

Par

En réponse à Axel015

Non, mais la majorité doit l'emporter sur la minorité. Concept même de la démocratie. :bah:

Mais la minorité à le droit de gueuler en effet, mais c'est son seul droit. :bien:

   

La démocratie ça n'a jamais été une question de majorité ou de minorité.

C'est bien là une erreur que l'on entend souvent.

Demos....kratos.

Demos vient du mot Dème. Le Dème étant une unité représentant un village. Ce village devant être de moins de 10 habitations.

Par extension Demos signifie "peuple"....à l'origine c'était plus "personnes vivant dans un dème".

Kratos....Le pouvoir, la puissance.

Demos kratos...Le pouvoir au peuple.

Notez qu'à AUCUN moment étymologiquement n'apparaît la notion de majorité.

Si on parle de majorité c'est parce que dans les temps anciens on avait une démocratie directe.

C'est à dire qu'on avait qu'à poser une question en place publique et compter les mains levées.

Mais c'était les mains des présents...pas forcément de la majorité du peuple.

Dans le même temps si il y a trop de monde on était représenté par des élus sensés représenter le peuple (sensé est important comme mot). C'est la démocratie indirecte.

Mais pareillement on compte les "voix" des représentants présents....

Maintenant ce système permet aussi de ne pas avoir des décisions de crétins votées à tout bout de champs.

Mais très clairement il va falloir que vous appreniez à distinguer la majorité de la démocratie.

Ce sont 2 notions différentes.

Par

En réponse à Philippe2446

Pas toujours mon bon monsieur. On est vite dans l'exploitation avec ton raisonnement. Imagine un peu une votation populaire pour arrêter tout net toute cotisation chômage, ça donnerait quoi ? Une vaste majorité gagnerait au change. :bah:

Il y a des garde-fous pour empêcher la dictature de la majorité, dont (il me semble avoir évoqué le sujet...) la démocratie indirecte ! :ouin:

Mais je te sais peu tatillon sur la question de l'exploitation des minorités, rien de nouveau. :coucou:

   

Si on posait la question de la simple indemnisation du chômage je suis à peu près sur que ce serait une majorités de oui sur les votes exprimés.

Car on est tous susceptible de s'y retrouver.

Ce n'est pas juste une question de savoir si le plus grand nombre (ceux qui bossent) y gagnerait plus que ceux qui perçoivent une allocation.

Par contre peut se poser la question d'indemniser des personnes qui n'ont jamais cotisé ou d'indemniser même ceux qui n'ont jamais travaillé.

Par

En réponse à Philippe2446

Pas toujours mon bon monsieur. On est vite dans l'exploitation avec ton raisonnement. Imagine un peu une votation populaire pour arrêter tout net toute cotisation chômage, ça donnerait quoi ? Une vaste majorité gagnerait au change. :bah:

Il y a des garde-fous pour empêcher la dictature de la majorité, dont (il me semble avoir évoqué le sujet...) la démocratie indirecte ! :ouin:

Mais je te sais peu tatillon sur la question de l'exploitation des minorités, rien de nouveau. :coucou:

   

Les suisses ne raisonnent pas comme toi, allant jusqu'à lancer une votation sur les minarets.

C'est ça, la vraie démocratie. Et tant pis si certains trucs peuvent en froisser certains.

Il n'y a pas de faux sujets, il y a simplement des préoccupations de citoyens à prendre en compte, point barre.

Ou bien on arrête avec l'hypocrisie et on passe à un système autocratique avec un dictateur ou une caste de pseudo-élites qui se chargent alors de notre devenir et on arrête de faire voter inutilement les gens à quoi que ce soit. :cyp:

En l'état, les français n'ont plus confiance dans le système et les partis politiques historiques. Et ça finira donc tôt ou tard comme en Argentine dernièrement ou dans d'autres pays que l'on connait bien.

Par

En réponse à fedoismyname

Les suisses ne raisonnent pas comme toi, allant jusqu'à lancer une votation sur les minarets.

C'est ça, la vraie démocratie. Et tant pis si certains trucs peuvent en froisser certains.

Il n'y a pas de faux sujets, il y a simplement des préoccupations de citoyens à prendre en compte, point barre.

Ou bien on arrête avec l'hypocrisie et on passe à un système autocratique avec un dictateur ou une caste de pseudo-élites qui se chargent alors de notre devenir et on arrête de faire voter inutilement les gens à quoi que ce soit. :cyp:

En l'état, les français n'ont plus confiance dans le système et les partis politiques historiques. Et ça finira donc tôt ou tard comme en Argentine dernièrement ou dans d'autres pays que l'on connait bien.

   

Ah, ça faisait longtemps ! Le fameux contre-exemple de la votation e Suisse ! Ils ont un parlement en Suisse. Il fait quoi ? Des lois. 90% sinon plus.

La votation, c'est un épiphénomène sur lequel se m'assure l'extrême droite française depuis des décennies. :areuh:

Par

Masturbe évidemment, pas m'assure. Correcteur bien trop poli. :ange:

 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs