Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Présentation vidéo - Mini Cooper C (2024) : la Mini thermique reprend du service

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Alexandre Bataille

Mini lève maintenant le voile sur la version thermique de sa nouvelle Cooper. Si la citadine chic ressemble trait pour trait à son dérivé électrique, les deux modèles sont pourtant bien différents. 

Présentation vidéo - Mini Cooper C (2024) : la Mini thermique reprend du service

Cette différence commence par l’appellation. La cinquième génération de Mini (F66) scinde sa gamme en deux parties. Les électriques s’appellent Cooper E et SE et les thermiques Cooper C et Cooper S. La Cooper C ici présente ressemble comme deux gouttes d’eau à la nouvelle Mini électrique pourtant  c’est une tout autre voiture.

Présentation vidéo - Mini Cooper C (2024) : la Mini thermique reprend du service

Présentation vidéo - Mini Cooper C (2024) : la Mini thermique reprend du service

 

Alors que la tendance actuelle est aux plateformes multi-énergies, Mini a fait un tout autre choix. Les Mini thermiques et électriques ne sont pas fabriquées au même endroit et ne partagent pas la même plateforme. La Cooper C repose sur celle de sa devancière, celle de toutes les tractions du groupe BMW. Son empattement ne bouge pas : 2,50 m, et sa longueur très légèrement, à peine 3 cm. Elle est fabriquée à Oxford alors que la version électrique est produite en chine et dispose d’une plateforme conjointe avec le groupe Great Wall Motors.

Ici la Mini Cooper C, équipée d'un moteur thermique, fabriquée en Angleterre.
Ici la Mini Cooper C, équipée d'un moteur thermique, fabriquée en Angleterre.
Ici, la Mini Cooper E, 100% électrique, fabriquée en Chine.
Ici, la Mini Cooper E, 100% électrique, fabriquée en Chine.

Ce sont donc les deux mêmes voitures mais elles sont bien différentes. Les Cooper C et S conservent les qualités et les défauts de la génération actuelle. Inutile donc d’espérer des places arrière plus accueillantes et un plus grand coffre. Ce dernier est même en baisse pour osciller entre 210 et 725 litres. La version cinq portes, plus longue, fera mieux dans ce domaine.

De face, cette cinquième génération fait penser à un énième restylage. On retrouve le visage emblématique de la Mini composé d’optiques ovales et d’une calandre trapézoïdale.
De face, cette cinquième génération fait penser à un énième restylage. On retrouve le visage emblématique de la Mini composé d’optiques ovales et d’une calandre trapézoïdale.
C’est surtout la partie arrière qui évolue avec l’arrivée de feux triangulaires, inédits, reliés par un bandeau noir. La signature lumineuse est personnalisable comme à l'avant.
C’est surtout la partie arrière qui évolue avec l’arrivée de feux triangulaires, inédits, reliés par un bandeau noir. La signature lumineuse est personnalisable comme à l'avant.

De face, cette cinquième génération fait penser à un énième restylage. On retrouve le visage emblématique de la Mini composé d’optiques ovales et d’une calandre trapézoïdale. Notez que cette fois-ci la signature lumineuse est personnalisable. C’est surtout la partie arrière qui évolue avec l’arrivée de feux triangulaires, inédits, reliés par un bandeau noir. On observe également une découpe de hayon plus évasée. La personnalisation, marque de fabrique de Mini, est naturellement reconduite. Les nombreuses teintes de carrosseries extérieures peuvent être combinées à quatre couleurs de toit, autant de variété pour les coques de rétroviseurs et un vaste panel de dessin de jantes et de stickers.

Le changement de génération est bien plus flagrant à bord où la Britannique reprend le concept minimaliste de la version électrique. Il n’y a plus de compteurs et beaucoup moins de boutons.
Le changement de génération est bien plus flagrant à bord où la Britannique reprend le concept minimaliste de la version électrique. Il n’y a plus de compteurs et beaucoup moins de boutons.

Le changement de génération est bien plus flagrant à bord où la britannique reprend le concept minimaliste de la version électrique. Il n’y a plus de compteurs et beaucoup moins de boutons. Tout est désormais regroupé dans l’imposant écran circulaire de 24 cm, livré de série. Il joue à la fois le rôle d’instrumentation, d’ordinateur de bord et de système multimédia. Comme sur une Tesla les informations principales comme la vitesse et la consommation sont indiquées en haut de l’écran. Un affichage tête haute est toutefois disponible.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Tout est désormais regroupé dans l’imposant écran circulaire de 24 cm, livré de série. Il joue à la fois le rôle d’instrumentation, d’ordinateur de bord et de système multimédia.
Tout est désormais regroupé dans l’imposant écran circulaire de 24 cm, livré de série. Il joue à la fois le rôle d’instrumentation, d’ordinateur de bord et de système multimédia.
Un mini-projecteur projette différents graphiques lumineux sur les surfaces textiles du tableau de bord et les panneaux de porte. Il interagit également avec une ambiance sonore. Un pur gadget qui peut être également personnalisé
Un mini-projecteur projette différents graphiques lumineux sur les surfaces textiles du tableau de bord et les panneaux de porte. Il interagit également avec une ambiance sonore. Un pur gadget qui peut être également personnalisé

En option, la Cooper reprend le concept d’ambiance intérieur vu sur le Aceman. Ici, un mini-projecteur projette différents graphiques lumineux sur les surfaces textiles du tableau de bord et les panneaux de porte. Il interagit également avec une ambiance sonore. C’est un pur gadget qui peut être également personnalisé. Par exemple, l’une de vos photos peut servir de base à une configuration d’ambiance.

Inutile d’espérer des places arrière plus accueillantes La version cinq portes, plus longue, fera mieux dans ce domaine.
Inutile d’espérer des places arrière plus accueillantes La version cinq portes, plus longue, fera mieux dans ce domaine.
Même constat pour le coffre. Ce dernier est même en baisse pour osciller entre 210 et 725 litres.
Même constat pour le coffre. Ce dernier est même en baisse pour osciller entre 210 et 725 litres.

La citadine britannique en profite pour faire le plein de technologies. On note par exemple la présence d’un affichage 3D avec la situation trafic, les possibilités de stationnement, etc. Une clé digitale qui peut permet de pratiquer par exemple l’autopartage ou encore un assistant personnel. Il répond à "Hey MINI" ou « Spike » et peut agir sur la navigation, la téléphonie, le multimédia, etc.

Au lancement la Mini Cooper proposera deux blocs essence. Il s’agit des motorisations de l’actuelle génération. A savoir un trois cylindres de 156 ch (230 Nm) pour la Cooper C et un quatre cylindres 2.0 de 204 ch (300 Nm) pour la Cooper S. Exemptées par le malus sur le poids, elles seront hélas concernées par le malus CO2. La version la plus pénalisée devra acquitter une taxe de 2 049€ (les taux de CO2 dépendent du poids, des équipements et de la motorisation). Malheureusement pas de boîte mécanique au programme. Ces deux versions seront exclusivement associées à une boîte à double embrayage à sept rapports.

Présentation vidéo - Mini Cooper C (2024) : la Mini thermique reprend du service

Mini profite du lancement de cette nouvelle génération pour réorganiser sa gamme. Elle se décompose maintenant en quatre niveaux : Essential, Classic, Favoured et JCW. Les tarifs sont plutôt stables et toujours salés avec un prix de départ de 29 500€ pour la Mini Cooper C et 33 500 € pour la Cooper S.

Ces Mini thermiques seront plus accessibles que leurs homologues électriques, sachant que ces dernières n’auront pas le droit dans l’immédiat au bonus écologique en raison de leur fabrication chinoise. Mini a investi plus de 600 millions de livres pour convertir l’usine d’Oxford à la production de voitures électriques. Les premiers véhicules éligibles au bonus écologique devraient sortir des chaînes en 2026.

Photos (12)

Mots clés :

SPONSORISE

Avis Citadine

Avis Peugeot 2071.6 HDI 16V 90 PREMIUM 5P (2006)

Par Hippolyte le 15/04/2024

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire