Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

6 millions d'euros d'amende pour cette marque chinoise qui faisait croire que ses voitures étaient construites en Italie

Le constructeur DR Automobiles aux véhicules largement diffusés en Italie doit payer une amende de six millions d'euros au gouvernement. La raison : les voitures prétendument "Made in Italy" débarquaient en réalité totalement assemblées dans des conteneurs. La marque se contentait de mettre les badges au dernier moment.

6 millions d'euros d'amende pour cette marque chinoise qui faisait croire que ses voitures étaient construites en Italie

Coup dur pour le constructeur DR Automobile. Le gouvernement italien demande à la marque de verser six millions d'euros pour pratiques commerciales trompeuses. Les véhicules soi-disant fabriqués en Italie étaient en réalité assemblés en Chine pour ne recevoir que les emblèmes en Europe.

 

En voyant les clichés des voitures à la sortie des conteneurs, la fraude est manifeste. Il ne reste plus rien à faire excepté installer les logos sur le hayon et la calandre alors que DR Automobiles prétend que le véhicule sort d'une usine du Vieux Continent.

Les logos comprennent le drapeau italien.
Les logos comprennent le drapeau italien.

Quelques badges sur des voitures déjà assemblées

Le rapport de l'Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato (ou Autorité de la concurrence et du marché en français) note que : "depuis décembre 2021 environ, le constructeur indique que l'Italie est le lieu de production des voitures DR Automobiles. Cela n'est pas le cas puisqu'ils sont fabriqués en Chine sauf pour quelques éléments de finition."

La marque communique régulièrement avec des images montrant les voitures sortir des chaînes.
La marque communique régulièrement avec des images montrant les voitures sortir des chaînes.

Un service après-vente lui aussi épinglé

Le gouvernement relève que l'objectif est de tromper le consommateur en appuyant la condamnation par un document détaillé de 71 pages. De quoi constater que les DR 3 et DR 5 ne sont que des versions rebadgées des Chery Tigo 2 et Cherry Tigo 4. Pour enfoncer le clou, la division DR Service & Parts est aussi pointée du doigt pour son "approvisionnement inadéquat ne en pièces détachées et son mauvais service après-vente dans le réseau des concessionnaires et des ateliers agréés".

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

 

Les versions chinoises se nomment Chery Tigo 2 et Tigo 4.
Les versions chinoises se nomment Chery Tigo 2 et Tigo 4.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire