Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Nouvelle Cupra Leon restylée, nos premières images de l'essai et nos impressions

Dans Nouveautés / Restyling

Cédric Pinatel , mis à jour

Née Seat, la Cupra Leon essaie de s’affranchir du « vieux » constructeur espagnol avec une nouvelle face avant très proche de celle du Formentor également restylé. Dans sa version hybride rechargeable de pointe, peut-elle jouer les modèles « premium » et sportifs ? On va vérifier ça.

La Cupra Leon restylée ne ressemble plus à la Seat Leon sous cet angle.
La Cupra Leon restylée ne ressemble plus à la Seat Leon sous cet angle.

La Seat Leon de quatrième génération ne répond pas à un plan de carrière classique. Lancée sur le marché en 2020, elle existait alors à la fois dans la gamme du constructeur espagnol mais aussi celle de Cupra à la vocation plus haut de gamme (uniquement dans des finitions de pointe et avec des motorisations « puissantes »), sans différentiation esthétique autre que de l’équipement.

Alors que la Seat Leon vient de recevoir un très léger restylage pour poursuivre sa carrière, la Cupra Leon tente de s’acheter une personnalité en redessinant totalement sa face avant. Similaire à celle du Cupra Formentor lui aussi restylé, qu’Alexandre Bataille essaie en même temps que nous, cette face avant rompt totalement avec l’ancienne et doit permettre à l’auto de paraître plus « sportive ». Elle progresse aussi à l’intérieur avec un nouvel écran tactile central de 12,9 pouces (le même que sur les Volkswagen Golf et autres Skoda Superb restylées), en plus d’améliorations au niveau de la finition. Côté coffre, la cinq portes reste à 380 litres (270 litres en version hybride rechargeable) et le break revendique 620 litres (ou 470 litres en hybride rechargeable).

Nouvelle Cupra Leon restylée, nos premières images de l'essai et nos impressions

Nouvelle Cupra Leon restylée, nos premières images de l'essai et nos impressions

 

Diesel, essence, hybride rechargeable et thermique puissant

Sous le capot, la Cupra Leon propose aussi des motorisations similaires à celle de la Golf restylée. La gamme démarre à 39 760€ avec le petit moteur essence turbo de 1,5 litre à hybridation légère de 150 chevaux, accouplé d’office à une boîte automatique à double embrayage. La Leon coûte 42 560€ en prix de base dans sa variante diesel de 150 chevaux et la variante break Sportstourer démarre respectivement à 42 010 et 44 810€.

A l'intérieur, il y a un nouvel écran tactile central de 12,9 pouces.
A l'intérieur, il y a un nouvel écran tactile central de 12,9 pouces.

Premières impressions de conduite

On vient d'essayer la Cupra Leon dans sa version hybride rechargeable de 272 chevaux, le haut de gamme à brancher de la compacte espagnole. Le fait d'avoir de si grosses batteries permet vraiment de l'utiliser comme une vraie voiture électrique dans la vie de tous les jours avec une autonomie maximale constatée de 80 kilomètres sur un parcours d'essai mixte. Dans ces conditions l'auto se montre très confortable et évidemment silencieuse. Malgré la cavalerie généreuse, il n'y a quand même pas de quoi sauter au plafond avec un 0 à 100 km/h abattu en 7 secondes et des reprises solides mais pas aussi ébourrifantes que dans une Leon Cupra thermique de 300 chevaux. L'auto possède vraiment un excellent châssis mais le groupe motopropulseur rend les armes en conduite sportive à cause d'une boîte trop peu réactive. Le niveau reste quand même meilleur que dans une Peugeot 308 GT hybride rechargeable de 225 chevaux, mais on se sent un peu frustré dans ces conditions par rapport aux versions 100% thermiques de pointe. Surtout avec un prix français fixé à 50 600€ : C'est 3 000€ de moins que la Golf GTE à la mécanique similaire, mais aussi 10 000€ de plus que des berlines électriques comme la Tesla Model 3 aux performances meilleures. Certes, à ce prix l'auto profite d'une finition objectivement meilleure et se montre suffisement habitable. On aurait quand même tendance à vous conseiller, si vous craquez pour le style de cette auto, de vous contenter de la version essence d'entrée de gamme ou d'opter carrément pour la variante thermique de 300 chevaux. Essayée brièvement pendant notre reportage, la Leon ST de 333 chevaux et sa très bonne transmission intégrale ne sera pas importée en France à cause du malus écologique ! Rendez-vous dans quelques jours pour notre essai détaillé de la voiture.

Vue de l'arrière, la Cupra Leon reste plus étroitement liée à la Seat.
Vue de l'arrière, la Cupra Leon reste plus étroitement liée à la Seat.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Photos (4)

Mots clés :

En savoir plus sur : Cupra Leon

Cupra Leon

SPONSORISE

Actualité Cupra

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire