Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Faut-il souscrire une assurance complémentaire lorsque l’on transporte ses loisirs en voiture ?

Dans Pratique / Autres actu pratique

Martine Rigaudie

Ça y est ce sont les vacances ! La voiture a été révisée, les valises sont chargées, reste à fixer vélos ou planche à voile sur leur support et à vous la liberté. Néanmoins, transporter vos loisirs n’est pas sans risques. Un vélo mal fixé et c’est la garantie de le perdre en route. D’ailleurs, avez-vous pensé à assurer vos vélos, planches de surf ou à voile, ou encore vos skis avant de prendre la route des vacances ?

Ce n’est pas parce que vous partez en vacances qu’il faut faire n’importe quoi. Rien de plus risqué que des paddles qui offrent une forte prise au vent.
Ce n’est pas parce que vous partez en vacances qu’il faut faire n’importe quoi. Rien de plus risqué que des paddles qui offrent une forte prise au vent.

Il est relativement courant qu’un vélo, des skis ou une planche à voile insuffisamment fixés et offrant une importante prise au vent, se détache du support et ne chute sur la route alors que votre véhicule est en mouvement. Non seulement, ce dernier va être endommagé mais il risque de provoquer un accident avec le véhicule qui vous suit. En outre, il est possible en plus que ce dernier vous soit volé alors que vous pique-niquez tranquillement sur une aire d’autoroute.

Pourquoi assurer les vélos, planches à voile, etc., fixés sur la voiture ?

Dans le cas où l’objet de vos futurs loisirs est tombé sur le bitume, il y a de fortes chances pour qu’il soit a minima endommagé. Que dire si ce dernier vous a été volé durant une pause pique-nique ? Et c’est là que vous allez découvrir que votre assurance ne le couvre pas, et c’est normal ! En effet, un vélo, une planche à voile ou de surf, des skis, ne sont pas considérés par les assureurs comme des accessoires ou des équipements de série de votre véhicule et par conséquent, dans la plupart des cas, ils ne sont pas couverts par une assurance auto classique.

Un vélo mal fixé et le voilà qui tombe sur le bitume. En plus, vous avez roulé sur plusieurs mètres en le traînant derrière vous. Faute d’une assurance spécifique, vous n’avez plus que vos yeux pour pleurer.
Un vélo mal fixé et le voilà qui tombe sur le bitume. En plus, vous avez roulé sur plusieurs mètres en le traînant derrière vous. Faute d’une assurance spécifique, vous n’avez plus que vos yeux pour pleurer.

Votre assurance auto peut-elle suffire pour couvrir néanmoins les objets de vos loisirs ?

Certes vous n’avez pas « besoin » de souscrire une assurance spécifique pour transporter vos vélos, planches à voile, etc. Si ces derniers tombent sur la route et provoquent des dégâts à des véhicules tiers, ces derniers sont couverts par la garantie responsabilité civile, qui est la couverture minimale de votre assurance automobile, et ce quel que soit votre contrat. Seulement voilà, cette garantie ne remboursera que les dégâts causés à des tiers. Votre précieux vélo lui, bien qu’endommagé lors de l’accident, ne sera pas pris en compte, et ce même si vous êtes assuré tous risques. Et c’est la même chose si on vous le vole. Vous ne toucherez aucun remboursement, sauf si votre contrat contient des garanties complémentaires qui assurent les accessoires et les équipements supplémentaires de votre voiture comme un coffre de toit.

Avant de partir, assurez-vous de la parfaite fixation des vélos, planches de surf, skis, que vous emportez avec vous.
Avant de partir, assurez-vous de la parfaite fixation des vélos, planches de surf, skis, que vous emportez avec vous.

Quelle assurance pour les accessoires et ce qu’ils contiennent ?

Vous pouvez parfaitement avoir des garanties complémentaires qui assurent votre porte-vélo ou votre coffre de toit, mais pas ce qu’ils contiennent. Ainsi, si votre porte-vélo est déjà assuré en tant qu’accessoire, vous pouvez assurer les vélos (ou les skis et les planches à voile de la même façon) via une option spécifique, ou prendre un contrat d’assurance supplémentaire pour ces derniers, surtout si le matériel que vous emportez avec vous a une valeur importante.

Pour bien assurer le support et ce qu’il contient, vérifiez que les garanties proposées correspondent parfaitement à vos exigences. Ainsi, vous n’avez pas besoin de la même assurance pour déménager votre vélo électrique ou votre planche de surf professionnelle une fois par an, que si vous l’emportez tous les week-ends. Dans le premier cas vous aurez besoin d’une garantie ponctuelle et il faudra avertir votre assureur avant, dans le second cas la garantie s’appliquera toute l’année. Vérifiez également que le montant de la franchise applicable en cas de dégâts ne soit pas supérieur à la valeur du matériel assuré.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Vous n’avez pas besoin des mêmes garanties si vous emportez vos loisirs une fois par an ou tous les week-ends.
Vous n’avez pas besoin des mêmes garanties si vous emportez vos loisirs une fois par an ou tous les week-ends.

Examinez les différentes clauses du contrat et notamment les exclusions de la garantie. Ainsi, bien souvent, les porte-vélos ou autres non homologués ne sont pas couverts par les assurances et si votre vélo ou votre planche se détache et provoque un accident comprenant des dommages corporels, votre assureur refusera la prise en charge.

Comment déclarer un sinistre dû à un décrochage ?

Si votre vélo ou votre planche se sont décrochés et sont à l’origine d’un accident et de dommages, il est indispensable de rédiger une déclaration de sinistre en bonne et due forme auprès de votre assureur dans les cinq jours qui suivent l’accident, sans oublier de remplir un constat avec le conducteur du véhicule sinistré et transmettre le tout à votre société d’assurance. Toutefois si seul votre vélo ou votre planche ont eu à subir des dommages il vous suffit de remplir la partie verso d’un constat et de le transmettre à votre assureur, toujours avec votre déclaration de sinistre. La lettre de déclaration de sinistre est en effet une obligation légale régie par l’article L 113-2 du Code des Assurances sans laquelle vous ne pourrez pas obtenir d’indemnisation. Cette lettre permettra également à votre assureur de mandater un expert qui estimera le montant du préjudice et déterminera le remboursement des dégâts que vous avez subis.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire