Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Avant/après : tout savoir sur le restylage de la Skoda Octavia III

Dans Guide fiabilité / Actu occasion

Julien Bertaux

La Skoda Octavia est un modèle incontournable de la gamme depuis la première génération. Celle qui nous intéresse aujourd’hui est apparue il y a un peu plus de dix ans, et a profité d’un restylage intéressant. Un restylage qui nécessite un arrêt sur image.

Avant/après : tout savoir sur le restylage de la Skoda Octavia III

La Skoda Octavia est une longue histoire pour le constructeur tchèque puisque le premier modèle est sorti en 1959. Cependant, la première génération de l’ère moderne est apparue en 1996, sur base de Volkswagen Golf puisque la firme allemande s’est offert Skoda en 1991. Depuis, la berline familiale fait toujours partie de la gamme du constructeur.

Nous nous intéressons ici à la troisième génération lancée en mars 2013. Elle conserve la même philosophie que les deux précédentes : une ligne sage mais réussie, un grand coffre, des aspects pratiques et une présentation sérieuse. La prise de risque, ou toute forme d’originalité, était exclue du programme.

Sans aucun doute, cette Octavia III est une berline convaincante. Tout d’abord par son rapport prix/équipement, ce qui est moins le cas des modèles contemporain de la marque. Lors de sa sortie, elle est disponible en trois finitions (Active, Ambition et Élégance) dont le premier niveau offre déjà le régulateur de vitesse, la climatisation manuelle, les rétroviseurs rabattables électriquement et dégivrants… Le haut de gamme assure les démarrages en côte automatiquement, se pare de jantes en alliage de 17 pouces, habille ses sièges de cuir et vous guide grâce au GPS avec écran tactile.

En même temps que la berline, la marque lance le break Combi. Une version particulièrement appréciée notamment grâce à son volume d’emport : de 610 à 1 740 litres.

En plus d'arguments sérieux à défendre, l’Octavia est riche d’une large palette de motorisations avec trois offres essence dès sa sortie (de 85 à 180 ch), et trois diesel TDI (de 105 à 184 ch). De plus, elle s’offre une version sportive RS en essence avec le 2.0 TSI de 220 ch, mais aussi en diesel avec le 2.0 TDI de 184 ch, sur les deux carrosseries.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Ce n’est pas tout puisque la déclinaison Scout apparaît fin 2014 avec à la clé un look de baroudeur, une caisse rehaussée et une transmission intégrale.

Évidemment, l’Octavia n’est pas parfaite : la direction manque de ressenti, l’insonorisation laisse un peu à désirer et le confort est un peu ferme. Et son design ne déchaîne pas les passions…

Le restylage de mars 2017

Skoda Octavia phase 1
Skoda Octavia phase 1
Skoda Octavia phase 2
Skoda Octavia phase 2

Skoda a su prendre des risques avec le Roomster ou le Yeti (du moins en phase 1), mais n’a pas osé avec sa familiale. Alors pour sa deuxième partie de carrière, les designers ont eu l’autorisation de rectifier le tir. Le restylage se concentre essentiellement sur la partie avant : capot, calandre, bouclier et surtout optiques. Chacun appréciera ou non les évolutions, mais elles donnent plus de personnalité à cette sage berline.

Sans vraiment toucher au design, les changements à bord sont appréciables. Les matériaux sont améliorés (boîte à gants, vide-poches, accoudoir et contre-portes). Les versions haut de gamme reçoivent un système multimédia doté d’un écran plus grand (9,2 pouces), d’une connexion internet et les sièges chauffants. À noter que le break Combi améliore ses aspects pratiques via une lampe torche située dans le coffre.

Sous le capot, aucun changement à l’occasion du restylage puisqu’elle a profité de quelques évolutions en mai 2015. Il s’agit de changement de puissance puisque les 1.2 TSI et 1.6 TDI gagnent cinq petits chevaux et atteignent 110 ch. Quant au 2.0 TDI de 140 ch, il passe à 150 ch.

Enfin, la version RS est reconduite, toujours en berline et break Combi. Le diesel est inchangé, mais le bloc à essence 2.0 turbo passe de 220 à 230 ch. Une version Performance dotée de 245 ch et d'un différentiel électromécanique vient coiffer la gamme.

Le restylage en images

Afin de visualiser les évolutions, voici les différences en images. Vous trouverez la « phase 1 à gauche (en haut sur mobile) et la « phase 2 » à droite (en bas sur mobile).

Le restylage de la berline

Il y a dix ans, les lignes des modèles du groupe Volkswagen étaient plus douces, sans grandes nervures.
Il y a dix ans, les lignes des modèles du groupe Volkswagen étaient plus douces, sans grandes nervures.
Avec le restylage, le dessin devient plus tendu. Notez l'entrée d'air du bouclier plus fine.
Avec le restylage, le dessin devient plus tendu. Notez l'entrée d'air du bouclier plus fine.

La seule touche d'originalité réside dans la découpe de la portière, au niveau de la custode.
La seule touche d'originalité réside dans la découpe de la portière, au niveau de la custode.
Sur cette phase 2, seuls l'intérieur des optiques et la nervure au niveau des catadioptres évoluent.
Sur cette phase 2, seuls l'intérieur des optiques et la nervure au niveau des catadioptres évoluent.

Le dessin des phares et des antibrouillards n'ont vraiment rien d'original. Pourtant, ce sont des éléments importants dans la face avant.
Le dessin des phares et des antibrouillards n'ont vraiment rien d'original. Pourtant, ce sont des éléments importants dans la face avant.
Nette différence depuis le restylage. Les optiques se scindent en deux et deviennent plus singulières. La signature lumineuse est également bien vue.
Nette différence depuis le restylage. Les optiques se scindent en deux et deviennent plus singulières. La signature lumineuse est également bien vue.

Aucune fantaisie s'invite à bord. Cependant, la présentation est correcte et l'ergonomie au top.
Aucune fantaisie s'invite à bord. Cependant, la présentation est correcte et l'ergonomie au top.
Les compteurs et l'écran central sont les principales différences visuelles entre les deux phases.
Les compteurs et l'écran central sont les principales différences visuelles entre les deux phases.

 

Le restylage du break Combi

La longueur du Combi est raisonnable avec 4,65 mètres de long. Pourtant, son coffre fait le maximum.
La longueur du Combi est raisonnable avec 4,65 mètres de long. Pourtant, son coffre fait le maximum.
Le Combi profite exactement des mêmes modifications esthétiques que celles de la berline.
Le Combi profite exactement des mêmes modifications esthétiques que celles de la berline.

 

Le restylage de la Skoda Octavia Scout

Grand coffre, transmission 4x4, garde au sol rehaussé, la Scout propose une combinaison intéressante.
Grand coffre, transmission 4x4, garde au sol rehaussé, la Scout propose une combinaison intéressante.
En plus de la nouvelle face avant, la Scout reçoit des rétroviseurs et des barres de toit couleur aluminium.
En plus de la nouvelle face avant, la Scout reçoit des rétroviseurs et des barres de toit couleur aluminium.

Grâce à ses différents apparats, la Scout se différencie nettement du Combi.
Grâce à ses différents apparats, la Scout se différencie nettement du Combi.
Sur la phase 2, la Scout abandonne les protections sur les portes.
Sur la phase 2, la Scout abandonne les protections sur les portes.

Le restylage de la version RS

Cette version sportive reste discrète au niveau esthétique. On note un bouclier plus ouvert et des antibrouillards plus fins.
Cette version sportive reste discrète au niveau esthétique. On note un bouclier plus ouvert et des antibrouillards plus fins.
Pour le restylage, la RS a droit aux mêmes modifications. Seulement, elle n'est pas plus agressive pour autant.
Pour le restylage, la RS a droit aux mêmes modifications. Seulement, elle n'est pas plus agressive pour autant.

Béquet de coffre, canules d'échappement chromées et élément noir en bas du bouclier... malgré tout, la RS joue dans la discrétion.
Béquet de coffre, canules d'échappement chromées et élément noir en bas du bouclier... malgré tout, la RS joue dans la discrétion.
Elle ne suggère rien de plus à partir du restylage. Elle adopte les nouvelles optiques, mais cache toujours aussi bien son jeu.
Elle ne suggère rien de plus à partir du restylage. Elle adopte les nouvelles optiques, mais cache toujours aussi bien son jeu.


Photos (4)

SPONSORISE

Achetez votre Skoda Octavia 3

En occasion avec La Centrale

Avis Skoda Octavia 3

Essais Skoda Octavia 3

Commentaires ()

Déposer un commentaire