Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

La France produit autant de voitures qu’en… 1960

Dans Economie / Politique / Industrie

Lionel Bret

Selon une analyse du cabinet Inovev, à peine plus d’un million de voitures particulières ont été produites dans l’Hexagone en 2023. Soit presque autant qu’en 1960. Parmi les sept plus grands pays producteurs d’automobile la France pointe désormais à la quatrième place loin derrière l'Allemagne, l'Espagne et la République tchèque.

La France produit moins d'un million de véhicules par an.
La France produit moins d'un million de véhicules par an.

À peine un petit million ! Telle a été le nombre de voitures particulières produites en France en 2023. Qu’elle semble loin cette année 1989 où près de trois millions et demi de voitures particulières sortaient des chaînes françaises. Il y a bien eu un rebond à l’orée des années 2000, puis l’inexorable déclin. Le léger sursaut post-covid, ne suffit pas à ressusciter la production nationale.

En 2023, la France a produit 950 000 voitures particulières, soit autant qu’en… 1960. Un paradoxe, alors même que le parc automobile a été multiplié par sept au cours de ces dernières soixante années. Billancourt s’est définitivement désespéré et la production automobile s’en est allée ailleurs. « Après 2004, on assiste malheureusement à un déclin continu de la production automobile française, explicable principalement par l’insuccès de nouveaux modèles des segments supérieurs (D et E) et par la décision de délocaliser beaucoup de modèles hors de France », analyse le cabinet Inovev.

Production VP des sept principaux pays européens producteurs automobiles.
Production VP des sept principaux pays européens producteurs automobiles.

Les groupes Stellantis et Renault ont massivement délocalisé leur production hors de nos frontières. Les Peugeot 208 et e-208 sont respectivement fabriquées en Slovaquie et à Saragosse en Espagne. Même constat chez Renault. Clio (Turquie), Mégane (Espagne), Arkana (Corée du sud)… la majeure partie des modèles au losange sont produites hors Hexagone. Question de rentabilité. D’après Challenges (16/03/23) le prix de revient en fabrication sur l’usine Stellantis de Poissy « est de 500 euros supérieur à celui des usines en Slovaquie, Pologne ou au Portugal. » Conséquence, sur l’échiquier des sept plus grands pays constructeurs automobiles, la France perd de sa superbe. Longtemps second constructeur automobile du continent, l’Hexagone occupe désormais la quatrième place au coude à coude avec le Royaume uni et la Slovaquie, mais derrière l’Allemagne, l’Espagne et la République tchèque. Et si l’Allemagne domine toujours les débats, avec près de 4 millions d’unités produites chaque année, le pays a également connu une baisse de volumes, touché lui aussi par les vagues de délocalisation. Principal pays de l’UE bénéficiaire de ces délocalisations, l'Espagne connaît depuis 2010, « une croissance spectaculaire due, non seulement à la demande intérieure, mais aussi et surtout aux exportations, aidées par les délocalisations de production en France et en Allemagne vers l’Espagne » relève Inovev. En 2023 la péninsule ibérique a ainsi produit deux fois plus de voitures particulières que la France (1,85 million d’unités) mais deux fois moins que l’Allemagne.

Le site Toyota d'Onnaing dans le Nord est le pmlus productif de France.
Le site Toyota d'Onnaing dans le Nord est le pmlus productif de France.

Outil de production sous utilisé

L’Analyse Inovev met en exergue un autre phénomène : celui de la sous-utilisation de l’outil de production en France. Les chaînes sont loin de tourner à plein régime. Si l’usine Toyota à Onnaing, où sont fabriqués les modèles Yaris et Yaris Cross, semble faire exception avec l’utilisation de 90 % de sa capacité de production. Le constructeur japonais y assemble 270 000 véhicules sur 300 000 possibles. Ce qui en fait le site le plus productif de France, et de fait le plus grand fabricant de voitures françaises. Arrive ensuite, en deuxième et troisième positions les unités Stellantis de Mulhouse (68) et de Sochaux (25) qui tournent à un peu moins de deux tiers de leur capacité. Le site de Flins, depuis l’arrêt de la production de la ZOE, a cessé de produire définitivement des voitures pour se tourner vers l’économie circulaire avec le reconditionnement de véhicules. Une petite lueur d’espoir pointe dans la grisaille. Si on comptabilise les véhicules utilitaires, selon S&G Global, la production française a augmenté en 2023 de 8 % avec un million et demi d’unités assemblées. De quoi retrouver sa place sur le podium des pays producteurs automobiles européens. Pas de quoi pavoiser non plus !

Capacité de production en France.
Capacité de production en France.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire