Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

En Hyundai Kona Electric à La Clusaz : longue est la route

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Olivier Pagès

Aller au ski en voiture électrique en plein hiver, est-ce possible aujourd’hui et ce sans trop de galères ? C’est ce que nous avons voulu savoir en partant de Paris pour rejoindre La Clusaz au volant de la dernière génération de Hyundai Kona électrique.

En Hyundai Kona Electric à La Clusaz : longue est la route

Note

des propriétaires

EN BREF

SUV urbain électrique
À partir de 40 850 €
Autonomie constructeur : jusqu'à 514 km
Autonomies lors de notre test :
Autoroute : 243 km
Route de montagne : 222 km

En l’espace de quelques années, Hyundai s’est imposé comme un acteur incontournable dans le monde de l’électrique. Ainsi, le constructeur coréen possède depuis de nombreuses années de plusieurs modèles électriques. Aujourd’hui, la gamme en comporte trois : le Kona, le SUV urbain et les deux berlines Ioniq 5 et Ioniq 6. C’est au volant du premier que nous avons pris la route. Il s’agit de la seconde génération de Kona, apparue en 2023.

 

Pour ce sujet, nous avons choisi un Kona doté d'une batterie 65 kWh annonçant une autonomie oscillant entre 454 et 514 km. Les tarifs débutent à partir de 44 250 € dans cette configuration.
Pour ce sujet, nous avons choisi un Kona doté d'une batterie 65 kWh annonçant une autonomie oscillant entre 454 et 514 km. Les tarifs débutent à partir de 44 250 € dans cette configuration.
Le Hyundai Kona est le seul SUV urbain de ce comparatif.
Le Hyundai Kona est le seul SUV urbain de ce comparatif.

Esthétiquement, ce nouveau Kona n’a rien à voir avec le premier du nom. Il se caractérise notamment par ses bandeaux lumineux avant et arrière, une distinction que l’on retrouve sur d’autres modèles de la marque, mais également chez certains concurrents comme par exemple Volkswagen. On remarque aussi des passages de roues très géométriques, ce qui lui donne des points de ressemblance avec son grand frère le Tucson.

En Hyundai Kona Electric à La Clusaz : longue est la route

En Hyundai Kona Electric à La Clusaz : longue est la route

 

Comme c’était le cas de la précédente génération, ce Kona est disponible en hybrid mais surtout avec deux motorisations électriques. L’entrée de gamme est équipée d’un moteur de 156 ch alimenté par une batterie de 48 kWh lui garantissant une autonomie de 377 km. Vient ensuite une version plus puissante de 217 ch disposant d’une batterie de 65 kWh lui permettant de parcourir au minimum 454 km avec les jantes 19 pouces en tout électrique et jusqu’à 514 km avec les jantes 17 pouces. Et c’est justement cette dernière que nous avons choisie pour notre voyage à la montagne, avec comme destination la Clusaz, afin de faire une cure de Reblochon, spécialité fromagère de la région.

Sur autoroute par temps froid la consommation est importante avec une moyenne de 26,7 kWh/100 km.
Sur autoroute par temps froid la consommation est importante avec une moyenne de 26,7 kWh/100 km.

Pour arriver dans notre station située à une altitude de 1 000 m – ce qui est relativement bas, nous devons parcourir 655 km. Officiellement, ce Kona est donné pour une consommation mixte de 14,7 kWh/100 km, mais vu les conditions météorologiques (entre – 3° et 0°) et notre parcours – majoritairement autoroutier puis ensuite ascension jusqu’à la Clusaz-, il apparaît impossible de tenir de tels chiffres d’autant plus que notre véhicule est chaussé de pneus neige. En théorie, le trajet s'effectuerait en 6 h 50 avec un véhicule thermique. Combien de temps vais-je mettre pour faire la même distance en électrique ? Avec combien d’arrêts et surtout quelle sera la durée totale de notre voyage ? Voici donc toutes les questions que l’on se pose avant le départ.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

En Hyundai Kona Electric à La Clusaz : longue est la route
En Hyundai Kona Electric à La Clusaz : longue est la route

Le planificateur de voyages est très performant. Il propose des trajets, les endroits pour recharger tandis que l'écran multimédia permet de configurer la recharge.

Premier constat, à l’inverse de certains de mes compagnons de galère, pardon de voyage, le Kona bénéficie d’un avantage non négligeable : son planificateur de route facile à utiliser, qui vous signale les recharges sur votre trajet avec indication du pourcentage de batterie restante et le temps nécessaire pour la charge. Vous pouvez aussi régler le pourcentage de batterie que vous souhaitez charger, que ce soit en courant continu ou alternatif, soit que la recharge est nettement plus rapide jusqu’à 80 % et bien évidemment, il préconditionne la batterie afin d’optimiser la recharge. À noter qu’il est possible d’enclencher manuellement ce préconditionnement. Pour notre trajet du jour, le planificateur m’annonce un programme peu réjouissant avec pas moins de quatre arrêts. Autre accessoire indispensable avant de prendre le départ, télécharger l’application Bluelink, qui vous permet de connaître l’état en direct de votre recharge, ce qui évite certaines déconvenues lors de cet exercice. Ainsi, paré, je suis prêt.

Départ donc pour les Alpes au petit matin et c’est bien évidemment par l’autoroute que nous rejoindrons notre destination. La première centaine de kilomètres s’effectue particulièrement facilement et notre Kona prend soin de nous puisqu’il nous propose des sièges et un volant chauffants bien appréciables dans ces conditions hivernales. D’ailleurs, ce n’est pas parce que le chauffage est néfaste à la consommation d’un véhicule électrique, que nous décidons de nous priver de notre confort. La température est donc réglée à 21°. Nous voilà lancés sur l’A6. Comme on pouvait le craindre, la température ne décolle pas et cela a des répercussions directes sur la consommation.

Les haltes pour recharger vont être nombreuses durant ce trajet.
Les haltes pour recharger vont être nombreuses durant ce trajet.

Résultat, on va devoir s’arrêter très vite, c'est 180 km après le départ à l’aire de Venoy Chablis. La consommation est élevée sur ce premier tronçon, avec une moyenne de 27,8 kW/100 km. Charge obligatoire puisqu’il me reste 31 % de batterie. Il s’agit d’une station du réseau Total Energies et malheureusement, comme cela s’est déjà produit sur différents essais, les premières tentatives de connexion s’avèrent infructueuses. Toutes les autres bornes étant prises, nous sommes contraints de contacter le service clients qui doit redémarrer la borne. Presque 15 minutes de perdues. Ensuite, cela fonctionne et nous reprenons la route après une charge de 31 minutes nous permettant de récupérer 80 % de batterie. Nous en profitons pour prendre une petite collation, puis nous nous remettons en route.

L'ambiance intérieure est plaisante notamment avec ce mariage de couleur. Dommage que l'ergonomie de l'écran soit un peu complexe. La qualité des matériaux est dans la moyenne de la catégorie. En revanche, l'équipement est particulièrement riche.
L'ambiance intérieure est plaisante notamment avec ce mariage de couleur. Dommage que l'ergonomie de l'écran soit un peu complexe. La qualité des matériaux est dans la moyenne de la catégorie. En revanche, l'équipement est particulièrement riche.

Durant cette première étape, nous avons eu le temps de faire plus amples connaissances avec notre Kona à la présentation intérieure plutôt plaisante avec sa double dalle numérique de 12,7 pouces pour chaque écran. Si l’instrumentation est plutôt claire, on n’en dira pas de même du système multimédia à l’ergonomie complexe, qui nécessite obligatoirement un temps d’adaptation en raison des nombreux sous-menus. Heureusement, des raccourcis existent en dessous et les commandes de climatisation demeurent physiques. Bilan moyen pour la qualité des matériaux. La seconde partie de notre périple est plus courte que ce que l’on pensait puisque le planificateur de voyage nous oblige de faire un arrêt au bout de 150 km puisqu’il nous reste 22 % de batterie. La consommation relevée atteint 26,6 kW/100 km. Après une pause de 31 min, nous voilà repartis. Les kilomètres se succèdent et les arrêts aussi. Cela devient une habitude avec une troisième halte 127 km plus loin avec 32 % restant dans notre batterie après une consommation de 25,4 kW/100 km, une amélioration liée au léger réchauffement de la température puisque celle-ci atteint désormais 1°. Malgré la longueur de notre trajet, nous approchons logiquement de notre destination, mais il est encore obligatoire de faire une pause. Celle-ci s’effectue chez Electra dans une zone industrielle à proximité de l’autoroute. Cadre moins agréable pour patienter 40 minutes et impossible de recharger ailleurs car il nous restait que 20 % de batterie. Heureusement, un hôtel nous autorise gentiment à prendre un café malgré la fin du service, histoire de se réchauffer. Ouf, on est sauvé…

En Hyundai Kona Electric à La Clusaz : longue est la route
En Hyundai Kona Electric à La Clusaz : longue est la route

Avec l'accroissement des dimensions, le Kona de seconde génération propose une habitabilité plus généreuse et il en est de même du volume de chargement avec deux coffres: un à l'avant et un autre à l'arrière.

Cette seconde génération mesure dorénavant 4,35 m de longueur, soit un gain de près de 17 cm par rapport à la précédente. Cela influe sur les aspects pratiques, d’autant plus que l’empattement progresse aussi de 6 cm, ce qui permet d’accueillir sans aucun problème des adultes aux places arrière. Le coffre atteint désormais 466 litres, auquel il faut ajouter 27 litres pour le frunk, qui facilite le rangement des câbles et ne pas empiéter par exemple sur le volume arrière.

Après cette pause, une question existentielle vint à notre esprit. Soit j’arrive à destination avec 20 % de batterie, soit je joue la prudence et je m’arrête une cinquième fois. Ne connaissant pas l’état du réseau de recharge à destination, je m’impose donc une nouvelle recharge. On n'est plus à ça près !

Un coût minimum de 110 € (hors coût de péage)

Enfin sortis du réseau autoroutier, nous attaquons la montée vers La Clusaz - la petite montée - puisque cette station n’est qu’à 1 000 mètres d’altitude. Suffisant toutefois pour pouvoir jauger les capacités sur route de ce Kona, qui se distingue tout d’abord par une bonne insonorisation. Le dynamisme n’est pas forcément sa principale qualité parce qu'il met plutôt en avant son confort, d’où de légers mouvements de caisse, mais le bilan global sur route est satisfaisant. On n’en dira pas de même de la consommation puisque, nous avons enregistré 29,2 kw/h. Enfin, nous voilà arrivés à la Clusaz. Au final, nous avons mis entre 2h23 et 2h53 de plus qu’avec une voiture thermique. Une différence énorme qui ne joue clairement pas en faveur du modèle électrique

La Clusaz : le minimum vital

Pas de charge rapide à la Clusaz mais des bornes de puissance classique à savoir 22 kW.
Pas de charge rapide à la Clusaz mais des bornes de puissance classique à savoir 22 kW.

À destination, il y a des bornes de recharge, ce qui est déjà une bonne nouvelle. Sur place, vous en découvrirez 6 qui permettent de charger donc 12 voitures, chacune d'entre-elle étant dotée de deux points de recharge. Elles se situent au parking du cimetière, du Bossonet et de la Balme. Leur puissance est classique, avec du 22 kW et du 3,7 kW. Attention, toutefois, nous y sommes allés hors période de vacances scolaires et beaucoup d’entre elles étaient occupées, ce qui laisse craindre le pire durant les pics de fréquentation. Le coût de recharge est élevé puisqu’il se monte à 0,543 €/kWh.

Notre voyage en chiffres

   Hyundai Kona
Km parcourus île de France/Val Thorens 655 km
Temps de parcours 9h02
Temps de parcours vs moteur thermique + 2h23 ou 2h53
Nombre d'arrêts pour recharge 4 ou 5
Temps d'arrêt 2h23 ou 2h53
Coût recharge à domicile avant départ (11,70 €)
Coût recharge pendant le trajet 110 € ou 128,50 €
Consommation autoroute 26,7 kWh/100 km
Consommation montée station de ski 29,2 kWh/100 km
Autonomie réelle autoroute 243 km
Autonomie réelle montagne 222 km

 

Tous les articles du guide des sports d'hiver en électrique

Partir aux sports d’hiver en électrique : le guide Caradisiac

En Tesla Model Y à Val Thorens : tout schuss

En Peugeot e-208 à Villard de Lans : une vraie bonne surprise

En BYD à Courchevel : facile ?

En MG4 aux Saisies : le temps, c'est de l'argent

En Hyundai Kona à La Clusaz : longue est la route

En Peugeot e-308 SW à Val d'Isère : gros volume, petite batterie

Renault Mégane E-Tech Electric au Grand Bornand : ça avait pourtant bien commencé 

Pneus hiver ou pneus 4 saisons, que choisir ?

Les bons réflexes pour rouler en hiver 

Pneus hiver et loi montagne : Caradisiac fait le point 

Départ en vacances : gare à la somnolence !

Comment bien protéger son auto des maux de l'hiver ? Nos conseils et astuces

Bientôt sur Caradisiac - Un super test d'électriques à la montagne !

Recharges électriques dans les stations à la montagne dans  les Alpes : la fracture Nord/Sud

Recharges électriques dans les stations à la montagne : Vosges et Jura peuvent mieux faire 

Recharges électriques dans les stations à la montagne : le Massif Central encore mal loti

Recharges électriques dans les stations à la montagne : les Pyrénnées sont dans la course 

 

Chiffres clés *

  • Taux d'émission de CO2 : NC
  • Bonus / Malus : NC
  • Date de commercialisation du modèle : --

* pour la version .

Photos (29)

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Achetez votre Hyundai Kona

En neuf avec PromoNeuve

Votre Hyundai Kona neuve moins chère avec Promoneuve : jusqu'à 34% de remise

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire