Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Ces occasions oubliées qu'on achète à prix normal : la Suzuki Baleno

Dans Guide fiabilité / Budget

Manuel Cailliot

La Baleno, avec un o, un modèle de Suzuki qui n'aura pas marqué les esprits. Et pourtant, une excellente citadine. Elle est rare sur le marché, certes, mais certains modèles valent le détour, en étant d'excellentes affaires. Une occasion oubliée qu'on achète à prix normal ? Tout à fait !

Ces occasions oubliées qu'on achète à prix normal : la Suzuki Baleno

La Suzuki Baleno, avec un "o", n'est-ce pas, et pas -eau, est née en 1995, sous la forme d'une berline compacte, qui a aussi existé en break. Mais on s'en souvient... à peine.

Le modèle, arrêté en 2007, renaît de ses cendres en 2016 (Baleno 2), mais sous la forme d'une citadine polyvalente de 4,01 m de long, concurrente des Renault Clio, Peugeot 208 ou Volkswagen Polo par exemple.

Mais elle n'en a pas l'aura, ni le réseau de distribution. Bon an, mal an, il s'en écoule péniblement entre 1 300 et 1 400 exemplaires, quand les deux françaises sont au-dessus des 100 000 !

Pas d'image de marque donc, mais des qualités réelles, que nos essais ont révélées. La Baleno est une auto très légère (à peine plus de 900 kg), et donc performante par rapport à ses puissances (90 et 111 ch), tout en restant très sobre. Son moteur 1.2 90 ch peut être micro-hybridé, limitant encore la consommation.

C'est aussi une auto très spacieuse pour son gabarit. L'optimisation des cm disponibles est parfaite, et les passagers sont très à l'aise, tandis que le coffre offre un volume record pour la catégorie à l'époque, de 355 litres. Seule la Skoda Fabia de dernière génération a fait mieux depuis (380 litres, mais 4,11 m de long).

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

La Baleno offre une présentation plutôt moderne, et un équipement redoutable, mais sa qualité de finition est en dessous de la concurrence.
La Baleno offre une présentation plutôt moderne, et un équipement redoutable, mais sa qualité de finition est en dessous de la concurrence.

Elle est aussi très très bien équipée par rapport à son prix, disposant du freinage automatique d'urgence, du régulateur de vitesse adaptatif, le démarrage sans clé, les sièges chauffants, la caméra de recul, la navigation, etc.

Bien sûr elle n'est pas parfaite. Sa qualité de finition est en dessous des standards (trahissant ses origines indiennes) et elle n'aime pas la conduite sportive, mais reste rassurante et bien tenue en conduite "normale".

Bref, en tout état de cause, une petite auto surprenante, et en bien. D'autant que le style, même s'il est classique, n'a rien de rebutant, et que la fiabilité (c'est important) est redoutable.

 

De bonnes affaires à faire en occasion

Mais là où la Baleno peut se révéler intéressante, c'est que ses prix en occasion sont très bas par rapport aux modèles présentés, aux kilométrages parcourus, et aux puissances disponibles.

Ainsi, on peut trouver des modèles Boosterjet 111 ch de 2019, affichant moins de 60 000 km, pour moins de 12 000 €, ce qui représente une décote d'environ 45 %. Nous avons même déniché une version Boosterjet 111 ch Pack de 2016 à 7 800 €, soit une décote de - 60 % (moins intéressante au final que celle sur le modèle 2019...).

Une Baleno 1.0 Boosterjet 111 ch Pack de 2019 et moins de 60 000 km pour 12 000 €. Pas mal, quand on sait qu'une 208 ou Polo équivalente sera 3 000  à 4 500 € plus chère.
Une Baleno 1.0 Boosterjet 111 ch Pack de 2019 et moins de 60 000 km pour 12 000 €. Pas mal, quand on sait qu'une 208 ou Polo équivalente sera 3 000  à 4 500 € plus chère.

Et ce n'est pas le premier prix. On trouve en effet des Baleno de 2016, en 1.2 90 ch, à partir de 7 000 €, mais les kilométrages affichés sont alors conséquents. Cela représente tout de même des décotes de plus de 55 % en moyenne.

Et des modèles Boosterjet 111 ch Pack de 2016-2017, moins de 130 000 km, pour 8 500 €. Soit - 55 %.

Mais cela ne veut cependant rien dire si l'on ne compare pas à la concurrence.

 

Une concurrence jusqu'à 35 % plus chère

Pour se rendre compte de la bonne affaire, prenons une Peugeot 208 de 2019, Puretech 110, haut de gamme pour la mettre à équipement équivalent, et affichant moins de 60 000 km. Elle tournera autour de 13 000 € en prix d'appel, mais plutôt 15 000 € en moyenne. Ce qui représente une décote de 34 % seulement. Et on parle bien là de la 208 de génération précédente, pas de la dernière.

Une Volkswagen Polo ? C'est pire. Pour un modèle 2019 en 1.0 TSI 95 ch, il faut compter au bas mot 14 500 € et en moyenne 16 000 €, et pour une version 115 ch, c'est encore plus cher (17 000 € à 17 500 €), soit le prix neuf de la Baleno. La décote n'est que de - 30 % !

Pour les modèles plus anciens, les écarts sont moindres, en valeur comme en décote. Mais face à une Baleno 1.2 90 micro-hybride à 8 000 €, année 2016/2017 et moins de 130 000 km, on trouvera une 208 Puretech 82 ch à partir de 8 500 €, une Toyota Yaris 1.3 VVT-i 100 ch à partir de 9 000 €, une Kia Rio 1.2 85 ch à partir de 9 900 €, ou une Polo d'ancienne génération 1.2 TSI 90 ch à partir de 9 900 € aussi...

En réalité, seules les Renault Clio 4 et Ford Fiesta se permettent de décoter autant voire plus que la Baleno, on trouve des modèles de Clio 0.9 TCE de 2016 et 130 000 km pour 8 500 €, mais en finition plutôt d'entrée de gamme moins bien équipée (Trend, Limited...), et des Fiesta EcoBoost 100 ch, autour de 8 000 € en finition Edition.

On reste cependant toujours soit moins puissant et performant que la Baleno, ou moins bien équipé.

 

LE BILAN

Le problème majeur de la Baleno, ce n'est pas son prix en occasion. Non, il est même globalement bas, nous faisant dire que c'est un prix "normal", comprenez par là un prix "d'avant inflation", nous l'avons bien vu et illustré ici. Ce ne sont pas non plus ses prestations, qui sont sincèrement surprenantes dans le bon sens du terme.

Son problème, c'est qu'elle est fort rare sur le marché. Une preuve de son manque de succès bien sûr, mais une difficulté supplémentaire pour ceux qui voudraient se porter acquéreur. En effet, il faut rester à l'affût des annonces, ou accepter de parcourir pas mal de kilomètres, pour faire la bonne affaire. Les motivés feront l'effort, pas les autres...

Ces occasions oubliées qu'on achète à prix normal : la Suzuki Baleno

Mots clés :

En savoir plus sur : Suzuki Baleno 2

Suzuki Baleno 2

SPONSORISE

Achetez votre Suzuki Baleno 2

En occasion avec La Centrale

Avis Suzuki Baleno 2

Baleno 2 II 1.0 BOOSTERJET PACK AUTO (2018)

Par atlantide4957 le 21/10/2023

Se connecter PUBLI INFOAssurance MotoÉconomisez 263€ sur votre contrat autoAssurance Auto : Devis gratuitCitroën C4: Dès 199€/moisAide Marques Pratique Collection Sport Technique Tuning Les clubs Motos Scooters Bateaux Toute l’activitéAccueil Marques Suzuki Baleno formidable bagnolePoser une question mécanique (cliquez ici)formidable bagnoleatlantide4957Par atlantide4957,à l’instant dans Balenoatlantide4957atlantide4957Nouveau membreMembre 2Posté(e) à l’instantvoilà acheté neuve en 2018 …modèle 1.0 BOOSTER JET PACK AUTO…j’ai 80000km au compteur et à part le changement de pneumatiques aucun souci depuis 6 ans …les révisions ont toutes été faites chez Suzukije vais pas revenir sur le bien que je passe de cette auto..j’ai déjà laissé un post le 07/10/2018mais sur le fait que je roule depuis 2 ans avec de ÉTHANOL sans boîtier ni reprogrammationde toute façon il n’existe pas de boîtier pour ce type de moteur à injection directej’ai fait changer mes bougies à 65000km et pour les connaisseurs elles étaient normale et pas blancheje n’ai jamais fait un plein complet d’éthanol j’utilise 30% d’éthanol pour un plein c’est à dire environ 12litres et je complète avec du E10 et tout les 6 où 7 pleins je mets du E05 et ça fonctionne très bien sans à coup depuis plus de 2 ans…..un membre de ma famille à essayer avec une C4il à cassé ses soupapes…..pour conclure il n’y à que les voitures japonaises qui peuvent subir ce traitement sans casseà éviter avec PEUGEOT CITROËN DACIA RENAULTtoujours aussi content de cette auto qui à le seul défaut de porter un bien vilain nomet je pense l’à garder jusqu’au bout vu sa consommation de chameau je reste au-dessus de 5,5Lma prochaine sera sûrement la Honda Jazz pour sa modularité mais fait pas mieux au niveau consommationà part son tarif qui pique Citer

Essais Suzuki Baleno 2

Forum Suzuki Baleno 2

Commentaires ()

Déposer un commentaire